Du magasin à la vente en ligne, Baldface Books défie Amazon

Fasseur Barbara - 18.05.2018

Edition - International - Bladface Books Numérique - Librairie USA Dover - Transition Baldface Books


Après 25 ans de bons et loyaux services, la librairie Baldface Books dans le New Hampshire ferme ses portes, mais ne cesse pas ses activités pour autant. En effet, le propriétaire Clyde Allen se recycle dans la vente en ligne. Il compte d’ailleurs profiter de cette transition pour se spécialiser dans la vente de livres rares ou tout du moins difficiles à trouver.

 
La librairie Baldface Books via sa page Facebook


La librairie a investi quatre lieux de Dover depuis sa création. Mais aujourd’hui, la boutique du centre-ville qu’il partage depuis bientôt un an avec le Flight Coffee est pratiquement vide. Le café qui, voilà quelques mois, peinait à payer son loyer, a vu son chiffre d’affaires décoller et souhaite dorénavant profiter de l’espace alloué à la librairie pour s'agrandir d’une trentaine de places.

L’établissement conservera néanmoins quelques étagères consacrées à la vente de livre. Les sélections et mises à jour seront toujours gérées par Clyde Allen pour assurer une rotation régulière et des ouvrages de qualités, mais c’est le Flight Coffee qui gérera la vente.

Car le propriétaire de la librairie ne souhaite pas retrouver de nouveau local. Sans avoir de frais de loyer ou de coût d’exploitation à assurer, Baldface Books change de plateforme, mais aussi de fonctionnement. En choisissant de se concentrer sur son activité numérique, Clyde Allen espère acquérir des ouvrages plus difficiles à trouver afin de les revendre à ses clients.

Le libraire se fera chasseur de livre-trésors. Il confie au site Fosters qu’il les pense plus rentables que les stocks généraux qu’il exploitait jusqu’alors. Allen avait déjà considérablement réduit la taille de son espace de vente lors de son déménagement en juin dernier afin de mettre sur ses tables les 20 % de son inventaire qui trouvait preneur de manière régulière.

Le fonds se composait de titres autour de 6 dollars soit 5 euros. Des ouvrages correspondant à des budgets modestes avec une marge bien moins intéressante que celle générée par les livres rares plus recherchés et donc plus chers à l’achat, mais qui permettent un meilleur bénéfice.
 

Denis Mollat : “La librairie, seule alternative
aux algorithmes d’Amazon”


Seulement dans le commerce des livres rares, Clyde Allen fera face à un sacré concurrent. Car où vont les lecteurs lorsqu’il cherche une référence qui n’est plus dans les étagères des librairies ? Amazon. Mais cet ancien libraire New Yorkais a déjà sauvé Baldface Books lorsqu’il en a repris la direction, alors Amazon ne lui fait pas peur.
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.