Duel de James Bond : Sean Connery moins amusant que Roger Moore

Clément Solym - 06.10.2008

Edition - Economie - Bond - Connery - Moore


Le combat qui oppose les deux acteurs ayant incarné le personnage de James Bond au cinéma s'est déplacé des salles obscures vers... l'édition. En effet, l'un comme l'autre ont sorti des biographies, pour raconter leur parcours.

Being a Scot, par Sean Connery, s'est ainsi vendu à 5000 exemplaires depuis sa sortie en août, avec des ventes de moins de 500 exemplaires par semaine. Face à lui, My Word is My Bond, de Roger Moore, publié la semaine passée, se débrouillerait bien mieux. Certes, mais pourquoi ?

Eh bien, Sean, sentimental, ne raconte pas grand-chose de sa trépidante carrière, et insiste sur son enfance pauvre à Édimbourg, cherchant à comprendre le sentiment d'identité nationale écossais. Face à lui, Roger a bourré son ouvrage d'anecdotes couvrant sept ans de carrière cinématographique.

Selon Graham Rye, son éditeur, Roger vend plus pour cette raison, « il est plus accessible et la lecture est plaisante, remplie d'anecdotes amusantes sur le show-business ». En face, un porte-parole de Sean s'est estimé « ravi » de la manière dont le livre était accueilli.