eBay porte plainte contre Amazon, accusé de lui voler ses vendeurs

Victor De Sepausy - 02.08.2019

Edition - Justice - Amazon eBay justice - concurrence vendeurs - chasse comptes


La guerre entre les cybercommerçants ne connaît aucune limite. Une plainte déposée par la société eBay accuse ouvertement les responsables d’Amazon de chasser sur ses platebandes. Trois personnes de la firme sont citées dans le document, déposé devant le district nord de la Californie. 

Hippo fight 2/3
Nils Rinaldi, CC BY 2.0
 

Selon le document, évoqué par le New York Times, eBay dénonce la politique d’Amazon : les responsables auraient fixé des quotas de recrutement, pour aller braconner illégalement les vendeurs eBay. Les commerciaux d’Amazon auraient pour ce faire, été invités à se créer des comptes eBay par lesquels ils peuvent contacter plus facilement les revendeurs. 

Or, la méthode, futée en soi, a été évincée : eBay s’est aperçu que ces comptes nouvellement ouverts prenaient contact avec plusieurs centaines de ses vendeurs. Et tous recevaient alors un message similaire : venez vendre chez Amazon, c’est nettement mieux. Autrement dit, Amazon s’est servi du système de messagerie interne d’eBay pour le détourner, et partir en chasse. 

Dans ses conditions d’utilisation, eBay interdit tout recours à sa messagerie pour solliciter les vendeurs pour du démarchage commercial. Les trois personnes incriminées ont franchi la ligne rouge, expliquant comment créer et ouvrir des comptes de revendeurs sur la marketplace. 

« Je fais partie de ce que vous appelleriez une équipe de chasseurs/recruteurs qui recherche activement des vendeurs qui, à notre avis, peuvent bien fonctionner sur la plateforme », pouvaient ainsi découvrir les vendeurs eBay dans des messages émanant d’Amazon. 
 

Pot de fer contre pot de terre


Par ailleurs, Amazon aurait ciblé fort à propos les plus gros vendeurs de eBay, dans la perspective de compléter l’ensemble de l’offre. Il s’agit aussi d’articles tendance, recherchés par les clients du All Store. 

L’année passée, eBay avait déjà accusé Amazon de lui faire les poches — la plainte qui s’était finie devant les tribunaux est pour l’heure en cours d’arbitrage. La différence réside cette fois dans les détails que le site, qui s’était fait connaître pour ses ventes aux enchères, est parvenu à identifier distinctement des personnels d’Amazon. 

« Sur la base des nouveaux éléments qui nous ont été rapportés, il est clair que le stratagème illégal d’Amazon visant les vendeurs sur eBay est plus coordonné, systémique et omniprésent que nous l’envisagions », déclare l’entreprise.

« Il existe des lois pour protéger contre les méthodes anticoncurrentielles et illégales et nous avons l’intention de défendre les intérêts de la société et de nos grands vendeurs. »

Pour l’heure, la firme de Jeff Bezos n’a fait aucun commentaire. Et probablement pour garder un profil bas : avec les autres GAFAM, l’entreprise est sous le coup d’une enquête pour violation des lois antitrust aux États-Unis. Et dans le même temps, en Europe, la Commission a déclenché une procédure identique, visant cette fois plus strictement la marketplace.

Sur 2018, eBay prévoyait un chiffre d’affaires autour de 11 milliards $, quand Amazon a réalisé 232,9 milliards $, avec… 10,1 milliards $ de bénéfices.


Commentaires
Ebay le monde merveilleux où un livre à 8€ revient à 21€ sans FDP (merci du cadeau), faut chercher pour trouver une vraie occaz sur ebay...
Vu leur Pratique fiscale (Dumping à outrance) :

Amazon Crevard du Web
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.