Ebook homothétique ou enrichi : prêt à payer des bonus ?

Clément Solym - 09.02.2011

Edition - Société - fnac - ebook - magasins


À l'occasion de l'ouverture du premier espace FnacKids, nous avons pu poser quelques questions à Marie-Pierre Sangouard, directrice du livre de la Fnac.

Quel regard portez-vous sur l’évolution du livre jeunesse ces 10 dernières années ?

On pourrait dire qu’il s’agit d’un foisonnement en termes de nouveautés. Les romans ayant connu le plus grand développement sont ceux à destination des adolescents, qui ont connu leur apogée avec des séries comme celle de Stephanie Meyer. On peut aussi noter une certaine évolution graphique, surtout dans les livres pour les petits, bien que les histoires soient toujours les mêmes. Ce domaine est d’ailleurs un vrai laboratoire d’idées. La difficulté de ce marché en pleine croissance, c’est comment faire son choix à travers un si large spectre d’offres.

Comment voyez-vous l’essor de livres numériques enrichis à destination de la jeunesse aux États-Unis ?
C’est à mes yeux un essor limité. C’est drôle que vous en parliez, j’étais justement en rendez-vous avec des éditeurs américains 10 jours auparavant. La problématique autour du fameux livre homothétique et du fichier enrichi pourrait être celle-ci : est-ce que les gens sont prêts à payer des bonus ? Ce sujet n’est pas notre priorité pour le moment, au vu du marché numérique.

À quelle échelle s’évaluent les parts des ventes de livres de la Fnac et de son site Internet ?

En ce moment, en France, seulement 8,5 %, 9 % des ventes papier se font en ligne. Alors qu’ils en sont à 20 % au Royaume-Uni, et entre 25 et 30 % aux États-Unis. Tout ce que je peux vous dire, c’est que la Fnac est largement au-dessus des pourcentages français. Le site et les magasins forment un tout. Nous demandons aux vendeurs d’avoir le réflexe, par exemple, de proposer aux clients de commander leur produit s’il est écoulé en magasin. Ce qui permet d’accroître les ventes sur Fnac.com. Nous allons aussi travailler cet été à améliorer la visibilité du numérique dans nos espaces, et valoriser le service client.

Connaissez-vous la date de lancement du Fnacbook 2 ?

Pour l’instant, il n’y pas de date de lancement prévue. Nous allons travailler dessus au mois de mars, notamment en nous basant sur les souhaits des internautes. Je ne peux pas vous en dire plus.

Sera-t-il colorisé ?

Je n’en sais rien !