Ebooks : Amazon conserve le monopole sur le marché

Clément Solym - 03.02.2011

Edition - Société - amazon - marche - ebooks


Amazon peut ne pas divulguer le nombre de Kindle que la société a vendu (utilisant seulement le terme plus que vague de « millions » dans son dernier rapport sur le chiffre d’affaires), mais elle n’a aucun problème à faire grand bruit des ventes d’ebooks sur la plateforme Kindle.

Le marchand a souligné qu’il a vendu 3 ebooks pour chaque version papier et que les ventes d’ebooks dépassent celles des livres de poche.

Cette nouvelle n’est pas une grande surprise. Barnes et Noble annonçait le mois dernier que les ventes d’ebooks sur sa plateforme Nook avaient aussi dépassé celles des versions papier sur la boutique en ligne. L’atout majeur de l’ebook est sa commodité.

Un autre avantage, peut-être plus révélateur, est que les éditions numériques ont tendance à coûter nettement moins cher que leurs homologues papier, en particulier quand il s’agit de parutions récentes. Amazon a ainsi remarqué que 670 000 ebooks des 810 000 vendus en ligne coûtent moins de 9,99 $.

Une des raisons pour lesquelles Amazon peut se réjouir de son succès est que les ventes d’ebooks ne sont pas véritablement liées au Kindle. Comme le Nook de Barnes et Noble, Amazon propose une gamme d’applications compatibles sur Smartphones, tablettes numériques, PC et Mac. Amazon a également annoncé son intention de suivre le concept Google « ebook-in-a-browser », qui permet de lire sur n’importe quel appareil connecté à Internet. (via PC World)

En faisant du Kindle une plateforme disponible sur une large variété d’appareils, Amazon s’est positionné de manière à engranger les ventes d’ebooks. Avoir la plus grande sélection d’ebooks aux États-Unis n’est pas pour le desservir non plus. Beaucoup d’utilisateurs de tablettes numériques et Smartphones préfèrent acheter leurs ebooks à d’autres enseignes, mais sont disposés à acheter sur Amazon si c’est la seule source pour un titre donné ou s’il y a une différence de prix notable.

Est-ce qu’Amazon pourra conserver ce monopole à long terme ? C’est la grande question. L’iBookstore d’Apple et le Nook de Barnes et Noble ont gagné du terrain et Google est récemment entré dans la danse. Bien que leurs offres ne puissent pas être aussi vastes que celles d’Amazon, elles prennent de l’ampleur.