medias

Ebooks en bibliothèque : la littérature érotique en hausse de 500 %

Cécile Mazin - 14.02.2014

Edition - Bibliothèques - prêt d'ebooks - littérature érotique - bibliothèques publiques


Les Britanniques en parlent peu, on ignore s'ils en mangent beaucoup, mais ce qui est certain, c'est qu'ils en empruntent des tonnes. Dans l'ensemble des bibliothèques publiques du territoire, l'emprunt d'ouvrages de fiction érotique a grimpé de 500 % au cours des 12 derniers mois. Un effet poussé par le livre Fifty Shades of Grey, bien entendu, dont les titres sont à la troisième place du classement global.

 

 

bdsm part

Coolbrain Bear, CC BY SA 2.0

 

 

Sauf que l'on ne retrouvera pas les livres de E.L. James dans le classement des titres érotiques les plus empruntés, puisque ses livres sont classés dans la catégorie Roman. Mais l'effet est bel et bien constaté : Divine Misdemeanours, de Laurell K. Hamilton n'avait été emprunté que 1500 fois durant l'année 2011-2012. A contrario, le livre d'Indigo Bloom, Destined to Feel, a, pour 2012-2013, été emprunté 11.700 fois.

 

Ce qui aurait favorisé cette tendance, c'est l'installation de bornes automatisées, qui permettent aux usagers d'emprunter leurs ouvrages, sans aucun regard complice ni réprobateur de la part des employés, par exemple. Mais l'idée que les titres de E.L. James soient à l'origine de cette tendance est bel et bien ancrée. Et surtout, les livres semblent avoir trouvé un public bien plus mainstream désormais. 

 

Dans l'ensemble, les ouvrages les plus empruntés sur le territoire du Royaume-Uni sont les suivant : 

 

1. The Affair, Lee Child

 

2. A Wanted Man, Lee Child

 

3. Fifty Shades of Grey, EL James

 

4. 11th Hour, James Patterson & Maxine Paetro

 

5. Diary of a Wimpy Kid: The Last Straw, Jeff Kinney

 

Rappelons qu'outre-Manche, le droit de prêt public est financé par le ministère de la Culture, des Médias et du Sport, conformément à la loi de 1979. Tous les revenus liés aux prêts sont reversés à l'auteur, avec un seuil maximal de 6600 £ chaque année, pour les plus gros empruntés. 

 

via BBC