École laïque ? Rappel des fêtes religieuses

Clément Solym - 10.05.2010

Edition - Société - respect - culte - cérémonies


Une bien étrange curculaire vient de tomber sur les bureaux du ministère.

Estampillée FP/n° 901, en date du 23 septembre 1967, elle rappelle que « les chefs de service peuvent accorder, aux agents qui désirent participer aux cérémonies célébrées à l’occasion des principales fêtes propres à leur confession, les autorisations d’absence nécessaires ».

Selon le calendrier donné par le ministère, les principales fêtes religieuses de l'année sont présentées. Avec une petite précision : « Ces autorisations d'absence sont accordées dans la mesure où cette absence est compatible avec le fonctionnement normal du service. »

Pour mémoire, voici de quoi il en retourne :

Fêtes catholiques et protestantes

Les principales fêtes sont prises en compte au titre du calendrier des fêtes légales.

Fêtes orthodoxes
  • Théophanie : jeudi 7 janvier 2010
  • Grand Vendredi Saint : vendredi 2 avril 2010
  • Ascension : jeudi 13 mai 2010
  •  
Fêtes arméniennes
  • Noël : mercredi 6 janvier 2010
  • Fête de Saint Vartan : jeudi 11 février 2010
  • Commémoration du 24 avril : samedi 24 avril 2010
Fêtes musulmanes
  • Al Mawlid Annabawi : vendredi 26 février 2010
  • Aïd El Fitr : vendredi 10 septembre 2010
  • Aïd El Adha : mardi 16 novembre 2010
Les dates de ces fêtes étant fixées à un jour près, les autorisations d’absence pourront être accordées, sur demande de l’agent, avec un décalage en plus ou en moins. Ces fêtes commencent la veille au soir.
  • Fêtes juives
  • Chavouot (Pentecôte) : mercredi 19 mai et jeudi 20 mai 2010
  • Rosh Hashana (Jour de l’an) : jeudi 9 septembre et vendredi 10 septembre 2010
  • Yom Kippour (Jour du Grand pardon) : samedi 18 septembre 2010
Ces fêtes commencent la veille au soir.

Fête bouddhiste
  • Fête du Vesak ("jour du Bouddha") : jeudi 27 mai 2010
La date de cette fête étant fixée à un jour près, les autorisations d’absence pourront être accordées, sur demande de l’agent, avec un décalage de plus ou moins un jour.

Ce qui est intéressant, c'est que la circulaire en question paraîtra prochainement au Bulletin officiel. Juste histoire de rafraîchir les mémoires.

Ce qui l'est d'autant plus, c'est que l'on ne mentionne pas (pas encore ?) l'autorisation pour les élèves de profiter de ces fêtes religieuses pour manquer une journée de cours. Si quelqu'un a une réponse à cela, elle sera la bienvenue.