Ecole : plus nombreux à avoir une deuxième chance

Clément Solym - 06.07.2009

Edition - Société - E2C - école - deuxième


D'après le Haut commissariat à la Jeunesse, piloté par Martin Hirsh, il y aurait environ 120 000 jeunes entre 16 et 18 ans arrêtant leurs études sans diplôme. C'est pour aider ces jeunes qui ont décroché du système scolaire qu'ont été créées les « Écoles de la deuxième chance », ou E2C, dans le cadre d'un projet européen à l'initiative de l'ancienne Premier ministre socialiste Édith Cresson, en 1995.

Le cabinet du Haut commissariat de Martin Hirsh a annoncé vendredi que le nombre de places dans les E2C d'Île-de-France allait doubler d'ici 2011, apprenait-on de l'AFP. Suite à un accord entre l'État et la région, leur nombre s'élèvera à terme à 2 400. L'État devrait augmenter sa participation budgétaire, pour assurer le 1/3 du financement, autant que la région.

L'ensemble du réseau français ne disposait, fin 2007, que de 4 000 places. Dans le cadre de son « plan banlieues », Nicolas Sarkozy avait souhaité voir « généralisées » les E2C, et il avait promis en avril dernier, lors de son discours sur les jeunes, la création de 7 200 places supplémentaires. Un objectif malheureusement encore loin d'être atteint.