Ecole primaire : fracture entre les enseignants et les nouveaux programmes

Clément Solym - 29.08.2009

Edition - Société - école - primaire - nouveaux


Les nouveaux programmes sont loin de faire l’unanimité du corps enseignant au sein de l’école primaire. Résultat : nombreux sont les professeurs des écoles à faire de la résistance. Si certains le clament haut et fort, quitte à risquer des retenues sur salaire, d’autres choisissent le silence pour continuer à travailler comme ils le souhaitent sans risquer les foudres de la hiérarchie.

Nombreuses sont les circulaires qui depuis des années ont interdit déjà aux enseignants du primaire de donner des devoirs à faire le soir aux élèves. Pourtant, les professeurs des écoles hors-la-loi sur ce plan sont innombrables.

Pour les nouveaux programmes, la résistance s’organise. Face à un ministère intraitable, les « désobéisseurs » se sont réunis en universités d’été à Montpellier (26 et 27 août). Ils ont ainsi rédigé une charte de résistance. S’ils adhèrent au texte, ils ne font cependant pas remonter l’information auprès de leur inspecteur. L’aide individualisée devient alors un mirage mis au service d’autres activités…

L’arrivée de Luc Chatel à la place de Xavier Darcos ne devrait pas changer beaucoup de choses sur le fond de ce problème. Il risque de rester dans la même ligne. Le problème de fond dans cette lutte, c’est qu’il est toujours difficile d’enseigner aux élèves qu’il faut de l’obéissance pour qu’une société puisse vivre, alors que les enseignants eux-mêmes n’appliquent pas les consignes…




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.