Écologie : Le monde de l'édition annonce son plan vert

Clément Solym - 17.04.2009

Edition - Société - ecologie - monde - edition


L'association d'éditeurs, de libraires de bibliothécaires, d'imprimeurs et de fabricants de papier, réunie sous le nom de Book Industry Environmental Council a annoncé son intention de participer à un futur vert et propre en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 20 % pour l'année 2020, soit l'équivalent de 450.000 voitures, précise-t-on.

Ce Conseil représente plus de 60 % du marché du livre et vise plus encore une réduction de 80 % des émissions à compter de 2050, mais surtout, l'industrie marque ce jour un engagement plus complet de l'industrie. Ces réductions sont basées sur les chiffres de 2006.

Pour Pete Datos, président de ce Conseil, et vice-président des stocks et achats pour Hachette Book Group USA, cette implication de chacun représente une belle avancée. « Je suis très heureux que notre industrie ait fixé des objectifs réalisables, mais agressifs, qui présenteront des avancées notables et marqueront le pas pour les autres industries. »

Aucun plan détaillé n'a été présenté à la presse, seules quelques idées ont été avancées. Ainsi, on évoque le recours aux fibres recyclées, une meilleure maîtrise des coûts énergétiques, ainsi qu'un contrôle des livres envoyés au pilon qui passe nécessairement par des calculs visant à réduire les invendus et les retours.

« Les outils à notre disposition ont considérablement été améliorés - facilitant la fiabilité de nos prévisions, réduisant les délais pour fournir des livres et les distribuant plus rapidement, tout en accroissant la flexibilité pour l'impression », poursuit Pete. Les ebooks ont été abordés, mais pour l'heure, on considère que les métaux lourds et toxiques contenus dans les lecteurs pourraient ne pas compenser les économies réalisées sur le papier.