Ecommerce : Amazon, site de vente en ligne le plus consulté

Clémence Chouvelon - 13.05.2015

Edition - Economie - Fevad - e-commerce - Médiamétrie


Médiamétrie et la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) ont publié un bilan du e-commerce en France au 1er trimestre 2015, avec un chiffre d'affaires en hausse de 14 %. Le site de vente en ligne le plus visité, par près de 17 millions de visiteurs uniques par mois, est Amazon. 

 

 Baromètre trimestriel de l'audience du e-commerce en France

 

 

Les ventes sur internet ont augmenté lors des trois premiers mois de l'année de 13,7 %, soit 2 milliards € de plus, par rapport à la même période en 2014, atteignant ainsi 15,2 milliards €. Une croissance qui s'explique par la progression du nombre de transactions, au total 193 millions sur le trimestre (+18 %). 

 

Selon le communiqué, 35 millions de Français ont effectué un achat en ligne, soit 846.000 de plus que l'année dernière (+3 %). « Les Français sont toujours plus nombreux à pratiquer le e-commerce », a déclaré Marc Lolivier, Délégué général de la Fevad « Le développement des offres et la sécurisation des données permettent de favoriser ces comportements d'achats. »

 

Le montant moyen dépensé par les acheteurs est quant à lui toujours en baisse, atteignant ce trimestre 73 €, soit - 3 € sur un an par rapport à l'année précédente.

 

Si les Français sont de plus en plus nombreux à faire leurs achats en ligne, ils ont également plus de choix qui s'offrent à eux : 164.200 sites marchands actifs sont recensés, contre seulement 14.500 sites il y a 10 ans. Le taux de consommation des ménages est également légèrement meilleur, avec -0,9 %, contre -1,1 % sur l'année 2014 - 2013. 

 

Les ventes en ligne de produits grand public sont aussi fortes qu'au dernier trimestre 2014 avec une croissance de 12 % et la croissance des ventes destinées aux professionnels se maintient (+ 11 %).

 

Pour ce qui est des ventes m-commerce (le commerce par téléphonie mobile), elles sont en augmentation de 44 % et représentent 21 % du chiffre d'affaires des sites mobiles, applications et sites classiques confondus.

 

(via Fevad)