Écosse : La Bible plus précieuse à l'humanité que l'oeuvre de Darwin

Julien Helmlinger - 13.11.2014

Edition - International - Bible - religion - Sciences - Patrimoine littéraire


Les livres religieux plus influents que les œuvres scientifiques ? En Écosse, une récente étude questionnait un panel de répondants pour déterminer quels livres seraient jugés comme étant les plus précieux à la race humaine. YouGov, pour la Folio Society, a interrogé quelque 2044 adultes britanniques — et donc pas seulement des Écossais — pour établir son classement des bouquins les plus influents et la Bible arrive en tête, tout juste avant De l'origine des espèces par Charles Darwin.

 

 

Gutenberg Bible

Bible de Gutenberg - CC by SA 2.0 par NYC Wanderer

 

 

L'influence des livres était évaluée en se plaçant dans le contexte du monde actuel, et la Bible est arrivée en tête avec 37 % de voix, juste devant Charles Darwin et ses 35 %. Plus loin derrière, Une brève histoire du temps, par Stephen Hawking, obtient un score de 17 %. Le titre est talonné par La théorie de la relativité restreinte et générale d'Albert Einstein, qui a récolté 15 % des voix.

 

Dans un autre registre, le 1984 de George Orwell ramasse 14 % de suffrages. Ensuite vient Philosophiæ Naturalis Principia Mathematica par Isaac Newton et son score de 12 %, suivi des 10 % de To Kill a Mockingbird signé Harper Lee. Le Coran les talonne avec 9 % de votes, et se retrouve devant les Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations par Adam Smith.

 

Le livre qui vient boucler ce top 10, La double hélice, est signé du Nobel de physiologie ou médecine 1962, James Dewey Watson. Par ce sondage, Tom Walker, directeur éditorial pour la Folio Society entendait notamment déterminer s'il existait toujours une bipolarisation entre les sciences et les religions. Il déduit des résultats que l'humanité peut tirer des enseignements des deux sphères.

 

L'éditeur a demandé à son panel de justifier ses choix. Il en ressort que les lecteurs se tournent vers les écrits religieux pour trouver des « principes et autres lignes directrices qui feront d'eux des gens biens », quand les ouvrages scientifiques comme celui de Darwin ont plutôt été choisis, car ils « répondent à des questions fondamentales sur l'existence humaine ».

 

Les choix du panel ont également été observés en fonction des sexes des répondants. La Bible (38 %) est arrivée devant De l'Origine des espèces (33 %) dans le classement des femmes sondées, quand Darwin (37 %) est passé premier chez les hommes devant le texte chrétien (36 %).

 

On constate par ailleurs une faible représentation de la fiction au classement.