“Un écrivain doit être capable de tuer sa mère pour faire un bon livre"

Clément Solym - 24.07.2015

Edition - International - Álvaro Uribe - Mexique littérature - prix récompense littéraire


Lauréat du prix de littérature Xavier Villaurrutia, décerné au Mexique, l’écrivain Alvaro Uribe a percé le mystère de la création. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y va de sa couche de prosaïsme bien sentie.

 

 

 

« L’inspiration n’est rien de plus que le travail liminaire. On peut faire un poème entier, mais vous n’écrirez pas un roman de 300 pages sur une crise d’inspiration. » Son dernier ouvrage, Autorretrato de Familia con Perro, ne compte d’ailleurs pas plus de 250 pages, démontrant que le travail compte plus que tout, donc. Mais conclusion : plutôt que l’inspiration, les auteurs doivent chercher la transpiration. Peut-être moins poétique, certes, mais ô combien plus efficace quand il s’agit de se mettre au turbin.

 

Le prix Xavier Villaurrutia est particulièrement convoité, en tant que plus important du pays, et l’ensemble de ses jurés ont été précédemment récompensés. 

 

Urbe était présent dans le cadre de la Foire internationale du livre qui se déroule actuellement au Guatemala, avec chaque année 40.000 visiteurs qui viennent à la rencontre des auteurs durant les 10 journées de la manifestation.

 

« La seule raison pour laquelle je suis heureux que ma mère ne soit plus vivante, parce qu’elle ne pourra pas lire ce roman. Je n’aurais pas osé l’écrire auparavant. Je pense qu’un écrivain doit être capable de faire beaucoup pour qu’un livre soit bon, même de tuer sa mère si l’occasion se présente. Moi, personnellement, je n’ai pas pu », reconnaît l’écrivain, cité par l'agence EFE.

 

Et pour cause, le livre raconte l’histoire de jumeaux, et la difficulté à faire coexister ces deux personnes. Un portrait de famille dans lequelle aucune mère n’est tuée, mais où le tumulte et l’agitation ne manquent pas. 


Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages : 184
Traducteur : marie córdoba
ISBN : 9782864325697

Dossier De L'Attentat

de Uribe Alvaro

qui a voulu tuer porfirio diaz : un fou, un ivrogne ou un anarchiste ? le saura-t-on jamais, puisque l'agresseur, arnulfo arroyo, est mort quelques heures après l'attentat dans les locaux de la police. mais qui l'a éliminé ? la foule en colère - comme on veut le faire croire - ou un groupe de sbires ? et dans ce cas, quelle est la main secrète qui a armé les tueurs ? d'ailleurs, au final, a-t-on vraiment voulu assassiner le président ou s'agit-il d'une manipulation qui a échappé à ses propres instigateurs ? mille questions agitent la société mexicaine en ce dernier trimestre de l'année 1897, après l'attentat raté qui a marqué le défilé du jour de l'indépendance. dossier de l'attentat, inspiré d'un événement réel, permet à alvaro uribe de composer une intrigue politico-policière haletante qui dépeint avec brio la vie à mexico entre deux siècles, dans un voyage qui part de la plus grossière des cantinas pour aboutir au palais présidentiel. chronique qui met à jour l'opacité manoeuvrière entourant le régime de porfirio diaz, le roman évoque aussi clairement, en manière d'apologue, le mexique au présent : l'enchevêtrement des réseaux de pouvoir, le rôle de la presse, l'action de la police et le poids de la raison d'etat.

J'achète ce livre grand format à 15.72 €

J'achète ce livre numérique à €