Écrire l'histoire de France avec Facebook #WTF #EpicFail

Nicolas Gary - 20.04.2015

Edition - Société - Facebook réseau - France Histoire - parodie humour


L'humour, c'est toujours compliqué. Et la parodie, pareille. Alors, parodier le fonctionnement de Facebook pour présenter avec humour l'histoire de France, c'est une gageure. Baptiste Thiébaud a tenté le coup pour le compte des PUF, dans un ouvrage, L'histoire de France selon Facebook. Et sincèrement, on se demande comment il aurait été possible de ne pas se vautrer.

 

Histoire de France selon Facebook

ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

« Ceci n'est pas une blague », annonce l'éditeur, qui aurait peut-être mieux fait de s'en tenir là. « Prendre un sujet sérieux et partage, l'histoire de France, et le détourner grâce aux codes d'un réseau social utilisé par plus d'un tiers des Français, voilà le projet », explique l'auteur.

 

L'idée de jongler avec les souvenirs de cours d'histoire, tout en surfant sur la tendance, partait d'un bon point. 1 Like pour le concept Introduire des décalages et des anachronismes, le tout avec une petite mise en scène, itou : 12 Like. Et puis, la déclaration ferme, précautionneuse : « L'idée n'est pas de créer des polémiques, mais de prêter à sourire, et, parfois même à rire, en voyant Louis XIII poster une photo de son rejeton via Instagram, Neandertal partager une vidéo de sa dernière chasse au rhinocéros laineux, ou en découvrant à quelle époque Philippe Auguste s'est mis à battre tous les scores à Plantagenêt Crush. »

 

Total : 39 Like, 23 Partages. On est bon. 

 

 

 

Sauf que, souci : avec cette description, on aurait dans les mains un petit bouquin chouette, divertissant. Mais pas impératif à publier. Or, qui dit histoire, dit forcément avancer dans le temps – si, si, c'est assez classique, la chronologie. Surgit donc l'époque moderne, avec son inévitable Seconde Guerre mondiale.

 

Et là, on hésite entre : Je suis devenu un vieux réac, et Non c'est pas possible, ils ont osé. 

 

Attention : le livre recèle de petites bêtises qui ne prêtent pas à conséquences, et jouer avec l'histoire est toujours amusant. Le statut de Louis XVI, qui demande à Necker de l'aider à réaliser les États généraux, Marie-Antoinette commente ainsi : « Je mets ma tête à couper que tu vas le regretter. » Bon, oui, c'est assez facile, mais ça fait sourire.

 

En revanche, voici d'autres d'interventions, pour lesquelles la pilule a plus de mal à passer. 

 

Histoire de France selon FacebookHistoire de France selon Facebook

ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

Et comme il faut toujours garder le meilleur pour la fin, voici sur quoi se conclut, presque, le livre.

 

Histoire de France selon Facebook

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Oui, parce qu'en réalité, l'ouvrage a pris le parti de s'arrêter le 4 février 2004, avec la création de Facebook, à Cambridge. 

 

Comment dire ? Bien, tout simplement que l'humour noir, personne n'interdit d'en faire, mais il faut tout de même prendre quelques précautions. Évidemment, aborder le XXe siècle et passer sous silence le nazisme, les guerres, et les souffrances était impensable. Mais là... comment dire ? C'est un peu compliqué à digérer. Quant à l'intervention faussement prêtée à François Fillon, rappelons qu'entre 10 et 15 personnes ont trouvé la mort durant la Canicule de 2003. La France enregistra alors le 2e plus important taux de mortalité des personnes âgées – derrière l'Italie, qui dissimula les chiffres durant plusieurs années.

 

Histoire de France selon Facebook

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Alors pour quelques écueils déplorables, faut-il condamner un livre au demeurant bien fait ? Non, en fait, c'est pour sa facilité qu'on le renverra dans les cordes. Nul doute qu'il a fallu bosser pour arriver à sortir autant de bêtises, et la mise en page a certainement nécessité quelques heures de boulot, mais après, ce ne sont que des blocs, images ou texte, déclinés sur l'ancienne interface du réseau social.

 

Voilà, typiquement le genre de livres que la liberté d'expression autorise à faire paraître, mais que le bon sens devrait juste renvoyer dans un carton. Et surtout, que les véritables personnalités vivantes, citées dans le livre, ne le prendront pas trop mal, parce qu'avec humour, ce ne sera pas toujours évident...

 

On espère, au moins, qu'il n'y a pas d'erreur dans les dates.

 

Histoire de France selon Facebook

ActuaLitté CC BY SA 2.0