Écrivain, métier plus attirant que star du cinéma ou chauffeur de train

Julien Helmlinger - 18.02.2015

Edition - Société - Métiers - Emploi - Statistiques


Selon une récente enquête menée par l'institut d'étude de marché YouGov, les métiers du livre tiendraient une bonne place dans le cœur des sujets du Royaume-Uni. Auteur, bibliothécaire et universitaire arrivent respectivement en tête du top 3 des professions les plus désirables aux yeux des sondés britanniques. 

 

 

 

Visiblement le panel n'est pas en quête de gloire, ni même de stabilité économique. Une certaine aura de prestige a même permis aux jobs littéraires d'être jugés plus désirables que ceux de rock star ou autres vedettes de cinéma. Les Britanniques aspireraient à une existence paisible et intellectuelle ?

 

La première place du classement est occupée par le métier d'auteur, qui, on l'a vu dernièrement, est très souvent mal rémunéré. 60 % des sondés apprécieraient être écrivains, contre 32 % qui ne le souhaiteraient pas. En comparaison ils sont 54 % à se voir bibliothécaires, et 51 % universitaires.

 

Femmes et hommes partagent cet attrait pour les trois premières places, même si les femmes sont 20 % plus nombreuses à désirer devenir bibliothécaires. Au top 10 des professions plébiscitées par les femmes comme les hommes on retrouve avocat, médecin, journaliste et présentateur TV.

 

On se remémorera alors avec un sourire les propos du juriste du SNAC BD, Emmanuel de Rengervé, qui expliquait : « Ca étonne, mais écrire c'est un métier. Si l'auteur n'a pas de régime de sécurité sociale, il devra trouver un vrai métier… un métier salarié. De fonctionnaire ? » Une véritable question alors qu'une réforme des retraites est en cours en France, et que Marisol Touraine ne semble pas pressée d'accueillir les représentants des auteurs.