Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Edition : Diversifier son catalogue permet de toucher un plus large public

Julien Helmlinger - 25.11.2013

Edition - International - Démographie - Lectorat - Edition


Bas les masques au pays de Spiderman. On imagine parfois qu'il existerait un fan-type de comics, une sorte d'archétype du « nerd », adolescent mâle et boutonneux dont la chambre serait encombrée d'artefacts en plastiques issus d'univers de l'imaginaire. Mais en regardant de plus près la démographie des fans Facebook des éditeurs, comme le suggère Graphic Policy, il apparaît que les lectorats des maisons spécialisées dans le roman graphique sont non seulement diversifiés, mais aussi propres à chaque publication. 

 

 

Communauté de fans en fonction des genres et des âges,

liée aux éditeurs de comics indépendants

 

 

Les stéréotypes n'en mèneraient visiblement pas large face à un catalogue de titres et un marketing adapté. Contrairement aux a priori, la parité des genres serait globalement de mise, et croissante au sein du lectorat de romans graphiques à l'américaine. Si les attentes du public varient en fonction des sexes, des âges ou encore des origines ethniques, chaque superhéros semble attirer en sa toile une communauté de suiveurs bien différente.

 

Ainsi, en observant les communautés de fans sur Facebook, on apprend qu'un comics mettant en scène unE protagonistE aura davantage de chances d'attirer un public féminin tandis qu'un héros viril séduira en priorité les lecteurs masculins.

 

A titre d'exemple on retrouverait ainsi globalement 54 % d'hommes pour 46 % de femmes dans le lectorat du registre comics, une parité similaire à celle observée dans la communauté des fans des éditeurs de comics indépendants et leurs offres variées. Chez les aficionados Marvel, on retrouverait 75 % de lecteurs masculins tandis qu'ils seraient 69 % en ce qui concerne DC.

 

(via ComicsBeat)