medias

Editions çà et là : Bilan 2013 en demi-teinte pour Serge Ewenczyk

Julien Helmlinger - 22.01.2014

Edition - Les maisons - Bande dessinée - Editeur - çà et là


Au mois de janvier, chacun fait ses comptes. Les éditions çà et là, depuis 2005, se focalisent sur l'adaptation francophone de romans graphiques étrangers, notamment des titres américains et d'autres provenant d'un peu partout dans le monde. On leur doit quelques belles découvertes, sur un marché de la BD où d'importants concurrents sont installés. Le fondateur de la maison, l'éditeur Serge Ewenczyk, partage son bilan 2013.

 

 

 Mon ami Dahmer, sur la jeunesse du serial killer

 

 

La semaine dernière, après avoir fait le bilan des ventes 2013, Serge Ewenczyk a publié quelques chiffres intéressants via le blog de la maison d'édition. Des données qui viennent éclairer un marché de la BD, plus souvent observé pour le nombre de nouveautés parues et autres volumes de tirages, que du point de vue des ventes réalisées et des taux de retours chez l'éditeur.

 

En termes de chiffre d'affaires, l'année 2013 est la meilleure pour la maison d'édition qui voit son bilan essentiellement tiré vers le haut par deux titres : Mon ami Dahmer, plus de 7000 exemplaires écoulés depuis parution en février, et Annie Sullivan & Hellen Keller, publié en octobre et dont aura été acheté plus de 6000 albums depuis.

 

Un succès sur une année, sans précédent pour l'éditeur, et qui aura impliqué de nombreux réassorts. Quelque 192 ventes moyennes auront été réalisées avec des nouveautés, pour une médiane des ventes qui se situe à 1297 ventes sur l'ensemble de ces publications 2013. L'éditeur juge cette médiane proche du point mort de la plupart de nos sorties, ce qui peut provoquer des problèmes de trésorerie, à force, et entraver le finacement des frais généraux de l'entreprise.

 

La mauvaise nouvelle de l'année écoulée, c'est que 5 si ce n'est 6 titres parmi les 14 publiés ne devraient pas s'écouler à terme à plus de 1000 exemplaires. De véritables méventes. Pour l'éditeur, ces ouvrages seront malheureusement « passés à côté de leurs publics, et c'est un véritable crève-coeur ».

 

Polarisation du nombre de ventes

 

Serge Ewenczyk constate une polarisation croissante des ventes, avec de rares titres qui constituent des réussites commerciales quand la plupart réalise des ventes basses, rarement moyennes. Selon lui les causes seraient multiples, pointant notamment la crise économique, ou encore la baisse de suivi des médias prescripteurs de lectures comme les libraires et la presse.

 

Soulignant que 2013 aura vu une diminution du nombre de nouveaux titres publiés sur le marché de la bande dessinée, pour la première fois depuis des années, l'éditeur estime qu'on ne peut en conséquence pas mettre ça sur le dos d'une éventuelle surproduction.

 

Pour conclure, le professionnel pointe divers dangers que devraient considérer les indépendants, comme le manque de couverture médiatique et les formats qui peuvent sembler peu accessibles aux lecteurs. il souligne également l'importance de publier chaque année au moins un titre à succès pour pallier le risque d'une baisse des ventes de fonds et autres plantages commerciaux. Ajoutant : « Mais cela n'empêche pas de continuer notre petit numéro d'équilibriste, le tout est de ne pas avoir le vertige car le vent souffle fort et le fil est fin. »

 

Ci-dessous le bilan des ventes 2013, concernant les 14 titres publiés par la maison au cours de l'année :

(retours pas encore décomptés pour les titres parus après août)

 

Brigitte et la perle cachée (janvier) ventes brutes : 1111 ex, retours : 515 ex, ventes nettes : 596 ex
Mon ami Dahmer (février) ventes brutes : 7601 ex, retours : 311 ex, ventes nettes : 7290 ex
Troupe 142 (mars) ventes brutes : 1321 ex, retours : 636 ex, ventes nettes : 685 ex
Tout va Bien ! (avril) ventes brutes : 2898 ex, retours : 1164 ex, ventes nettes : 1734 ex
La Coiffe de Naissance (avril) ventes brutes : 2718 ex, retours : 1051 ex, ventes nettes : 1667 ex
Émile Zola à l'usage des personnes pressées (mai) ventes brutes : 2323 ex, retours : 1108 ex, ventes nettes : 1215 ex
Fables Psychiatriques (mai) ventes brutes : 2533 ex, retours : 279 ex , ventes nettes : 2254 ex
Le Centre de la Terre (août): ventes brutes : 983 ex, retours : 37 ex , ventes nettes : 946 ex
Le Silence (août) ventes brutes : 1442 ex, retours : 62 ex, ventes nettes : 1380 ex
L'été des Bagnold (septembre) ventes brutes : 1151 ex, retours : 47 ex, ventes nettes : 1104 ex
Annie Sullivan & Helen Keller* (octobre) ventes brutes : 6167 ex, retours : 21 ex, ventes nettes : 6146 ex
Sept Saisons (octobre) ventes brutes : 933 ex, retours : 1 ex, ventes nettes : 932 ex
B+F (novembre): ventes brutes : 485 ex, retours : 0 ex, ventes nettes : 485 ex
New School (novembre) ventes brutes : 1465 ex, retours : 2 ex, ventes nettes : 1463 ex
* livre coédité avec Cambourakis




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.