Editis : 232 millions d'euros au troisième trimestre 2020

Antoine Oury - 21.10.2020

Edition - Les maisons - editis vivendi - edition chiffre affaires - editis edition


Le groupe Vivendi, propriétaire d'Editis, fait état d'un chiffre d'affaires total en progression au troisième trimestre 2020, pour atteindre 4,022 milliards €. La progression est estimée à 0,7 % par rapport à la même période de 2019, en données constantes. Comme chez le concurrent Lagardère, l'édition de livres semble une valeur solide, puisque le groupe Editis affiche de bons résultats.

Siège social Editis


Au sein du groupe Vivendi, Editis ne représente « pas grand-chose », comparé à des pôles comme Universal Music Group (1,8 milliard € de chiffre d'affaires) et Canal + (1,38 milliard €). Mais tout de même : l'activité d'édition de livres de Vivendi se porte bien, à en croire la croissance à deux chiffres des résultats d'Editis.

La branche édition de Vivendi, qui réunit des maisons comme Robert Laffont, Univers Poche, le Cherche Midi ou Edi8, enregistre une progression des ventes, pour un chiffre d'affaires de 232 millions € au troisième trimestre 2020, soit une progression de 10,4 % en données constantes, indique un communiqué.

« Cette bonne performance des derniers mois résulte notamment du succès de plusieurs titres d’Editis qui caracolent en tête des meilleures ventes de la rentrée quel que soit le domaine : la littérature grand format grâce au dernier roman de Ken Follett, Le Crépuscule et l’Aube aux Éditions Robert Laffont (parution mondiale) et celui de Marc Lévy C’est arrivé la nuit aux éditions Robert Laffont/Versilio ; la cuisine avec le succès de Fait maison tomes 1 et 2 de Cyril Lignac ; la littérature non fiction avec Toujours plus de l’influenceuse aux deux millions d’abonnés Léna Situations aux éditions Robert Laffont, et la jeunesse avec la bonne performance de L’agenda scolaire de Roxane aux éditions Solar », détaille le groupe, qui se félicite aussi des sélections des prix de la rentrée littéraire.

Le premier trimestre 2020 était moins réjouissant, pour la branche édition : avec 116 millions € de CA, Editis reculait alors de 14,3 %, en regard du premier trimestre 2019.

Outre la crise du coronavirus, l'année 2020 d'Editis aura été marquée par la réorganisation récente du pôle Littérature, pour « donner à nos éditeurs une pleine autonomie dans la gestion de leurs maisons », selon la directrice générale du groupe, mais aussi, côté diffusion/distribution, le transfert annoncé de l'entrepôt de Ballainvilliers à MDS, la structure du groupe Média-Participations.
 
Le groupe Vivendi, actionnaire du groupe Lagardère (propriétaire du principal concurrent d'Editis, Hachette Livre), a tenté de déstabiliser la gérance d'Arnaud Lagardère en provoquant une assemblée générale exceptionnelle. La justice a été appelée à trancher, et a statué contre la demande des actionnaires Vivendi et Amber Capital. « Vivendi, qui reste confiant dans le bien-fondé de la démarche, va faire appel de cette décision », indique le groupe dans son communiqué...


Photographie : le siège social d'Editis (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.