Les livres Volumen exemptés de tabelle, confirme Interforum

Nicolas Gary - 05.06.2015

Edition - Les maisons - tabelle Belgique - interforum Benelux - distribution livres


Un récent rendez-vous en Belgique a permis d’apaiser les tensions grandissantes autour du rachat de Volumen. Cette société de distribution/diffusion de livres appartenant au groupe La Martinière est entrée en négociations exclusives avec le groupe Editis. Avec pour objectif de fusionner cette structure avec Interforum, la filiale de distribution d’Editis. 

 

Alain Kouck (Editis) - Débat du Forum d'Avignon

Alain Kouck, PDG de Editis, à un débat organisé par le Forum d'Avignon (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Un rendez-vous, soigneusement préparé, est intervenu la semaine passée entre des représentants de libraires belges francophones et Éric Levy, nommé directeur général d’Interforum en mai 2014. Un entretien qui se déroulait au siège d’Inteforum Benelux, la filiale belge de la société. 

 

Selon les informations d’ActuaLitté, le distributeur s’est montré particulièrement rassurant. « Il était plus question de la tabelle que du changement de distribution, avec Volumen », nous rapporte-t-on. 

 

Rassurant et plus encore : « On nous a confirmé que pour les librairies de premier niveau, les achats se feront directement depuis la France. » Autrement dit, Interforum a pris la décision, en accord avec la volonté de Volumen, de ne pas pratiquer la tabelle sur les ouvrages qui seront ainsi distribués en Belgique.

 

En outre, les conditions commerciales prochainement appliquées seront identiques à celles dont bénéficient les libraires. « Nous avons ressenti une véritable écoute, et un changement de position sur la question de la tabelle, avec une véritable volonté d’avancer. De nouveaux rendez-vous sont à prévoir, pour progresser et réfléchir ensemble aux modalités. »

 

« Nous espérons, évidemment, que cette décision jouera sur le moral du groupe Hachette », alors même que le groupe Bayard a choisi Hachette pour assurer la distribution de ses ouvrages. Dans le même temps, rappelons que la ministre de la Culture de Belgique, Joëlle Milquet, travaille à un décret de loi instaurant le prix unique du livre dans la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce dernier tentera également de tordre le cou à la tabelle.

 

En parallèle, nous avons pu obtenir plus de précision sur le rachat de Volumen. En France, l’Autorité de la Concurrence, saisie sur ce sujet, a clos le dépôt d’observations, et doit encore se prononcer. Cependant, Editis a déjà mis en place une stratégie, par étape, pour intégrer définitivement Volumen, à l’horizon de la rentrée 2017. 

 

La direction d’Interforum prévoit en effet que le lien soit définitivement opéré entre les deux structures, tant sur le plan logiciel et informatique, que structurel, selon un échelonnage progressif.

 

De leur côté, les représentants syndicaux et employés restent méfiants face à ce rachat. Une grève était intervenue la semaine passée, au centre logistique de Loglibris, filiale de Volumen, dénonçant le manque d’écoute de la part de la direction.