Editis : Place des éditeurs, une formule numérique douteuse

Clément Solym - 16.09.2009

Edition - place - editeurs - numérique


Editis va lancer une plateforme numérique par le biais de sa Place des éditeurs, dès demain. Super. Des ouvrages regroupant les différentes maisons réunies autour de ce site seront vendus en format ePub ou PDF, avec 26 titres proposés, dans les catégories romans, essais et documents avec notamment :

 
  • Tequila frappée (Nadine Monfils, Belfond)
  • l’Autodictionnaire Simenon (Pierre Assouline, Omnibus)
  • Le guide Parker des vins de France (Solar)
  • Traité de vampirologie (Pré-aux-Clercs)

La mise à jour s'effectuera chaque seconde quinzaine du mois, annonce-t-on directement sur la plateforme, puis à travers les sites des libraires, comme l'exemple de Mollat, Gibert Jeune et autres, qui ont signé un partenariat avec Numilog pour distribuer des ouvrages numériques. La librairie de Bordeaux devrait être parmi les premiers acteurs de cette innovation.
 

Piloté par Jean Arcache, Place des éditeurs souhaite ainsi « innover sans tout casser », précise-t-il à nos confrères, il s'agit cependant de respecter la Loi Lang - qui ne s'est toujours pas prononcé sur le prix unique des ebooks... - mais également ne pas fracasser la vente via les librairies et autres réseaux de distribution. Cependant, les prix... connaissent quelques mouvements.

Concrètement voilà ce que va se passer :
 
  • 20 % plus cher pour une version numérique exclusive, soit 15 jours avant sa sortie papier. Et évidemment, un nombre de téléchargements limité.
  • 20 % de réduction (quand même !) durant les 9 mois suivant la publication de l'imprimé : cette offre Découverte rendra cependant l'ebook impossible à lire 90 jours après son achat...
  • 20 % de réduction (arrêtez, c'en est trop), passé le délai de 9 mois. Une différence, le fichier ne s'autodétruira pas. C'est le sort qui attend les livres du fonds d'ailleurs.
  • Pour les guides Lonely Planet, achat au chapitre entre 2 et 4 €, sans limites, avec Pick & Mix.

Des fichiers qui seront truffés aux DRM Adobe, on s'en doute, avec 4 transferts maximum pour tout ebook. Encore de la location-vente, donc.

Contacté par ActuaLitté, Editis, et plus particulièrement Place des éditeurs n'était pas en mesure de nous répondre. On rappelera, pas de problème.

Il n'est pas interdit, en attendant de rire sous cape, en se rappelant les prédictions de José Manuel Lara, patron de Planeta qui avait racheté Editis pour une sacrée grosse somme. En affirmant que l'intention pour 2009 était de gagner des parts de marché, nous avions probablement oublié de noter que le plus important restait de « préserver nos marges ».


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.