Editis prépare la succession d'Hugues Jallon à la tête de La Découverte

Antoine Oury - 29.11.2017

Edition - Les maisons - Hugues Jallon Editis - La Découverte Hugues Jallon - Hugues Jallon Le Seuil


Après l'annonce de la prise de fonction d'Hugues Jallon comme président des éditions du Seuil à partir du 4 avril 2018, le groupe Editis prend acte. Pierre Conte, directeur général d'Editis, annonce qu'Emmanuelle Bagneris, directrice générale de La Découverte, François Gèze, ancien PDG de la maison et Hugues Jallon lui-même vont étudier les candidatures pour nommer un nouveau président aux éditions La Découverte.


Editis (Grupo Planeta) - Frankfurt Buchmesse 2015
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


« Le groupe Editis félicite Hugues Jallon pour sa future nomination à la tête des éditions du Seuil. Ce choix récompense son travail chez nous et honore La Découverte, maison que notre groupe a toujours choisi de gérer en toute autonomie pour respecter son histoire et sa ligne éditoriale », annonce Pierre Conte dans un communiqué.

D'abord éditeur et directeur littéraire de 1997 à 2002, puis directeur éditorial à partir de janvier 2003 aux éditions La Découverte, Hugues Jallon préside la maison depuis 2014. Le président des éditions du Seuil, Olivier Bétourné, l'avait désigné conseiller personnel personnel dès 2010, pendant 3 ans.

« Notre collaboration, trois années durant m’ont convaincu qu’il était le mieux placé pour prendre les rênes de cette maison à laquelle j’ai consacré ma vie d’éditeur. Pour ce qui me concerne, je rendrai prochainement publics mes nouveaux projets éditoriaux », a expliqué Bétourné le 27 novembre dernier.
 

Olivier Bétourné laisse la présidence des éditions Le Seuil
à Hugues Jallon


« Emmanuelle Bagneris, Directrice générale, François Gèze, ancien PDG de la maison qui continue à nous accompagner, et Hugues Jallon proposeront au groupe les candidatures choisies pour reprendre la présidence de La Découverte. D’ici là, Hugues Jallon continuera bien sûr à exercer la plénitude de ses fonctions sous ma responsabilité », indique pour terminer Pierre Conte.