Editis : une prime de 500 € de mieux pour calmer le personnel

Clément Solym - 04.07.2008

Edition - Economie - Editis - prime - 500€


Pour calmer le personnel passablement agacé d'entendre que la vente d'Editis au groupe Planeta, de 1,026 milliard €, ne leur aura rapporté que des clopinettes, le groupe a conclu un accord avec les syndicats proposant 500 € de plus, ajoutés aux 1.000 € déjà proposés. Cet accord fait suite aux négociations menées mercredi dernier entre syndicats et dirigeants.

Quatre syndicats sur cinq ont accepté, seule la CGT refusait arguant que le personnel aurait dû être consulté en amont et non pas mis devant le fait accompli.

Cette dernière met d'ailleurs en avant qu'il reste beaucoup de mécontents, et pas seulement dans ses rangs. « Nous avons reçu un certain nombre de plaintes sur le manque de consultation » depuis que la décision a été communiquée au personnel, expliquent les représentants CGT.

Ce supplément sera versé à la fin du mois d'août, en complément des 1000 € paysé fin juin.

Voilà quelque temps un document officiel a d'ailleurs circulé, détaillant les conditions d'attribution de « la prime exceptionnelle ». Dans un premier temps, elle devait être de 600 € à 1.000 € bruts, mais la même pour toutes « les entités du groupe Editis ».

La prime sera versée à tous les collaborateurs :
  • ayant une ancienneté de 6 mois au moins à la date du 31 mai 2008
  • sous réserve d’une présence à l’effectif à la date de versement de la prime (30 juin 2008)
Modalités de calcul de la prime
  • Ajustement du montant en cas de suspension du contrat de travail, hors accident du travail et congé de maternité ou d’adoption, au cours de la période juin 2007 – mai 2008.
  • Prime calculée au prorata de la durée du travail pour les salariés à temps partiel (base contractuelle mai 2008)
  • Prime calculée au prorata de la durée du travail pour les travailleurs à domicile (période juin 2007 – mai 2008, base 1.820 heures)
Nous apprenions également que, dans le cas du Groupe De Boeck, le paiement de cette prime était entièrement à la charge de la maison d'édition. Ce qui pourrait également être le cas des autres maisons.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.