medias

Editrice du Journal de Virginia Woolf, Anne Olivier Bell est décédée

Nicolas Gary - 28.07.2018

Edition - International - Virginia Woolf journal - éditrice Virginia Woolf - Anne Olivier Bell


Dans la presse américaine, les nécrologies ont tourné à l’hommage vibrant, quel que soit le média : Anne Olivier Bell fut l’éditrice du Journal de Viriginia Woolf, certes, mais surtout une figure majeure de la culture en Angleterre. Née le 20 juin 1916, elle s’est éteinte ce 18 juillet, à l’âge de 102 ans. Un monument, à de nombreux titres.


Virginia Woolf
ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Sa carrière débuta vers 30, quand au détour d’une soirée mondaine, un jeune homme lui demande si elle serait intéressée par une mission dans le monde de l’art. Durant plus de 15 mois s’ensuivra un projet international de sauvetage et préservation de reliques cachées dans des châteaux, des monastères, ou encore des mines de sel, à travers toute l’Allemagne. Adolf Hitler avait perdu la guerre, il fallait rendre à leurs propriétaires légitimes les œuvres dérobées. 

 

Cette « plus grande chasse au trésor de l’histoire » inspira par la suite George Clooney, avec Monuments Men (2014, avec Jean Dujardin) — qui, par la même occasion, devint un proche d’Anne Olivier Bell… Le titre du film reprenait d'ailleurs le surnom donné à ce groupe parti à la recherche des oeuvres, les Monuments Men, comme des super héros. Avec quelques femmes...
 



 

Mais c’est en 1977 qu’elle fit trembler le monde littéraire : en cinq volumes, elle édite les journaux intimes de Virginia Woolf. Cette Britannique, née Anne Olivier Popham à Londres allait ouvrir au publi un regard inédit sur l’auteure la plus influente de l’époque.

 

Cette histoire, qui fera certainement l’objet d’un film un jour, débute à son retour de cette grande mission, en 1947 : revenue en Angleterre, elle entre à l’Arts Council of Britain, où elle fait la connaissance de Vanessa Bell, sœur de Virginia Woolf. Elle se mariera en 1952, et entamera, avec son époux, l’écriture de la biographie de Woolf en 1972. Et ce, sans jamais avoir encore échangé avec l’intéressée.

 


Elle avait croisé la romancière à l’occasion d’une réception, bien des années plus tôt — Woolf est décédée en mars 1941 — dans une magnifique robe rouge, mais Bell avoua qu’elle n’aurait jamais osé lui parler. Or, en 1977, toujours autant fascinée par la figure de l’auteure, elle décide d’entamer le travail d’édition méticuleux de l’ensemble des documents laissés par Virginia.

Le projet est d’en découvrir le plus possible sur sa vie : elle en apprendra plus qu’elle ne pouvait en rêver.

Virginia Woolf a quinze ans lorsqu'elle trace les premières lignes de son Journal. Après de nombreuses interruptions, elle en reprend l'écriture en 1915, et le tiendra jusqu'à son suicide en 1941. C'est l'ensemble de cette période captivante que couvre ce volume alors que ressort parallèlement son journal d'adolescence. Durant plusieurs décennies, elle note jour après jour ses sentiments, ses illuminations. Avec sa finesse et son humour, un art unique du portrait, elle nous fait découvrir les évolutions sociales et les errements de son époque. Elle y évoque son enfance tout comme la situation politique internationale, des débuts de la Première Guerre mondiale à l'intensification des bombardements nazis sur Londres.



Le travail durera jusqu’en 1984, lorsque le cinquième volume fut achevé, après plus de vingt-cinq années à travailler, déjà avec son époux, sur l’œuvre de la romancière. Elle-même racontait qu’ayant grandi à Bloomsbury durant son enfance avant de partir pour Londres, le monde de ses parents était proche de celui de Woolf. Une rencontre qui devait alors autant à la chance qu’à l’assiduité, jurait-elle.   


Virginia Woolf, trad. Colette-Marie Huet, Marie-Ange Dutartre ; preface, Agnès Desarthe – Journal intégral - 1915-1941 – Editions Stock – 9782234060302 – 36,90 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.