Edouard Limonov interpellé au lendemain de l'élection de Poutine

Clément Solym - 05.03.2012

Edition - International - Edouard Limonov - interpellation - élections


La victoire de Vladimir Poutine aux élections présidentielles russes a suscité le vent de protestation auquel on pouvait s'attendre. Avec 47 % des voix, le nouveau président de la Russie réalise peut-être son plus mauvais score, depuis qu'il brigue et obtient la présidence du pays, mais les malversations n'en demeurent pas moins les mêmes, selon l'opposition.

 

Et cette opposition s'est mobilisée, au lendemain de l'élection. Et dès ce soir, près de 200 personnes parmi les opposants réunis, ont été interpellées à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Pourtant, l'ex futur président avait assuré qu'il ne lancerait aucune répression contre l'opposition. Mais c'est que parmi les opposants, on retrouvait une fois de plus l'écrivain Edouard Limonov, remis au goût du jour en France par le roman d'Emmanuel Carrère, à la rentrée dernière.

 

Selon un porte-parole du parti l'Autre Russie, cité par AFP, cent personnes avaient été interpellées, à Moscou, quand la police faisait état d'une cinquantaine d'interpellations. 

 

Les manifestants, non autorisés, clamaient des slogans qui dénonçaient l'imposture dans cette victoire électorale. Limonov était présent avec d'autres pour demander l'annulation de l'élection, arguant que le pouvoir désormais en place n'avait rien de légitime. 

 

Le tout dans un mouvement absolument pacifique. 

 

Avec son livre Emmanuel Carrère avait ramené Edouard Limonov sur le devant de la scène intellectuelle française. « C'est comme si j'étais un écrivain mort et oublié depuis vingt ans et que maintenant on me redécouvrait », avait déclaré l'intéressé lorsque Carrère avait reçu le prix Renaudot.

 

Pour lutter contre Vladimir Poutine, Limonov avait même décidé de renoncer à la nationalité française, début novembre. « J'ai l'intention dans les prochains jours de devenir candidat à la présidentielle en Russie, c'est pourquoi mon devoir moral devant le peuple russe, devant les citoyens de Russie, est de faire de la sorte. »

 

Cependant, l'arrestation dont il est aujourd'hui victime n'est pas vraiment la première, puisqu'en décembre dernier, il comptait parmi les manifestants qui s'étaient retrouvés au centre-ville de Moscou pour protester contre Poutine et son lieutenant Dmitri Medvedev. (voir notre actualitté)

 

 

Crédit photo Wikipedia