Éducation artistique et culturelle : les bibliothèques au premier plan

Antoine Oury - 18.09.2017

Edition - Société - Éducation artistique et culturelle - bibliothèques ministère culture - incitation à la lecture


Le Conseil des ministres du 14 septembre 2017 fut l'occasion pour la ministre de la Culture Françoise Nyssen et celui de l'Éducation Jean-Michel Blanquer de dresser un bilan de la rentrée des classes. Et de tracer la route à venir : l'éducation artistique et culturelle passera, sans surprise, par les bibliothèques, qui devraient se voir rapprochées des établissements scolaires...


VIC_2605
(photo d'illustration, Ville de Victoriaville, CC BY-ND 2.0)
 


L'éducation artistique et culturelle, qui fonde le lien voulu entre les ministères de la Culture et de l'Éducation par Françoise Nyssen et Jean-Michel Blanquer, a déjà fait l'objet d'une attention particulière pour la rentrée 2017 avec l'opération « Rentrée en musique », par apporter quelques notes plus entraînantes à la rentrée des classes. Lors de sa campagne, Emmanuel Macron avait insisté sur la nécessité, selon lui, d'une approche de l'art et de la culture renforcée dans le cursus scolaire.

Dans son programme, il indiquait vouloir « [d]évelopper la culture à l’école tout au long de la scolarité des enfants, comme le fait par exemple la Finlande où l’éducation artistique et culturelle obligatoire contribue à l’excellence de son système éducatif ».

 

Françoise Nyssen, rompue à la méthode pédagogique Steiner-Waldorf (son école « Domaine du possible », à Arles, l'applique depuis 2015), qui met l'accent sur la méditation, la lecture et la pratique artistique, ne pouvait que souscrire à cette ambition. Trois volets sont exposés par les deux ministres : la musique, le théâtre et enfin le livre et la lecture.
 

Mobiliser les bons acteurs pour favoriser l'Éducation artistique et culturelle


« Pour changer la donne, le chant, la pratique orchestrale et le théâtre vont faire l’objet d’un développement volontariste », ont indiqué Françoise Nyssen et Jean-Michel Blanquer lors du Conseil des ministres. Outre la mise en place de chorales « dans chaque établissement scolaire », les ministres comptent sur des partenariats entre ces derniers et les conservatoires ou associations de pratiques orchestrales.

 

Remarquer les pratiques les meilleures
 

Dans la foulée de l'opération « Création en cours », dispositif qui fait travailler artistes et écoles sur des projets créatifs, « les résidences d’artistes seront développées, comme les dispositifs de découverte des lieux culturels et des œuvres in situ », ont souligné les deux ministres. Les zones d'éducation prioritaire le resteront aussi pour l'enseignement artistique et culturel, avec une action forte des établissements publics culturels nationaux, tandis que les jeunes en situation de handicap, de décrochage scolaire, ou sous protection judiciaire de la jeunesse seront eux aussi concernés par une politique inclusive d'éducation artistique et culturelle.

Dans les écoles, le ministère de la Culture développera « le référencement des ressources numériques pédagogiques des établissements culturels, et soutiendra la généralisation de kits ou mallettes pédagogiques », sans précision sur le contenu de ces derniers.

 

Les bibliothèques, premier réseau culturel français déjà encensé à plusieurs reprises par Françoise Nyssen, seront primordiales dans l'apprentissage de la lecture et l'approche du livre « les programmes d’incitation à la lecture et à l’expression orale seront renforcés en s’appuyant sur le réseau des bibliothèques et médiathèques », a expliqué Françoise Nyssen, tandis que le « rendez-vous en bibliothèque » sera rendu systématique et régulier au sein des écoles.

 

France : les plus jeunes générations fréquentent le plus les bibliothèques

 

Difficile de savoir si les bibliothèques bénéficieront de nouveaux moyens, tant financiers qu'humains, pour cette mission renforcée au sein de l'éducation artistique et culturelle : « Le financement de la politique en faveur de l'éducation artistique et culturelle et les nouvelles actions qui seront menées en partenariat avec l'institution scolaire et les partenaires culturels constitueront une des priorités pour le prochain budget des deux ministères », indique le rapport du Conseil des ministres, mais ces questions sont toujours délicates...

 

Une politique de labellisation sera mise en place pour « recenser et faire rayonner les meilleures pratiques développées dans les territoires », sous le contrôle du Haut Conseil à l’éducation artistique et culturelle.