Education : le projet du PS pour 2012

Clément Solym - 19.05.2011

Edition - Société - ps - programme - éducation


Si le Parti socialiste remporte les élections présidentielles, il promet d’importants changements dans le secteur de l’enseignement. C’est, du moins, ce qui ressort des principales propositions faites en la matière pour bâtir un projet de programme. Sur la question de l'éducation, l’AFP a pu accéder à certains documents du PS particulièrement révélateurs.

Le Parti socialiste, tant qu’il s’agit de promesses électorales, ne compte pas y aller avec le dos de la cuillère et les cruelles déceptions connues après l’accession au trône de Mitterrand en 1981 ne lui font pas peur.

Le PS avance ainsi l’objectif chiffré d’une hausse de 50 % du nombre de diplômés de l’enseignement supérieur en dix ans. Actuellement, on compte simplement 24 % d’une classe d’âge qui dépasse le niveau Bac +2.


Pour arriver à remplir un tel objectif, le parti entend renouer le dialogue avec le monde de l’enseignement supérieur, dialogue brisé depuis la prise du pouvoir par Nicolas Sarkozy en 2007.

Les principales réformes touchant l’enseignement, mises en place depuis 2007, seront remises à plat et feront l’objet de nouvelles négociations. Cela va de l’autonomie des universités aux projets liés au grand emprunt en passant par le recrutement et la formation des enseignants.

Pour mieux soutenir les étudiants, le Parti socialiste reste attaché à son idée d’allocation d’études, laquelle englobera les différents systèmes d’aides existant à l’heure actuelle. Mais le droit en sera réservé aux couches sociales moyennes et populaires.

Grâce à ce soutien important, le problème du financement des études ne se posera plus. En revanche, il restera à résoudre celui, non moins important, du financement du financement des études par l’Etat…

Quant aux suppressions de postes, elles ne seront bien sûr plus à l’ordre du jour et l’on s’éloignera vite de l’hécatombe mise en place par la droite. Les créations de postes reviendront comme les fleurs au printemps…