Égypte : le poète-fonctionnaire non coupable d'insulte au président

Clément Solym - 20.07.2009

Edition - Justice - Egypte - poète - foncitonnaire


Le président Hosni Moubarak avait peu goûté la verve poétique de Mounir Saïd Hanna Marzouk, qui dans un poème satirique s'en était pris au chef de l'État égyptien.

Le poète-fonctionnaire avait écopé dans un premier temps de trois années de prison pour avoir offensé le président, mais un nouveau verdict l'a acquitté. Devant la cour d'appel, l'accusé a été innocenté par le juge qui a considéré d'une part le côté intime de ses textes, lesquels n'étaient pas destinés à être publiés ni diffusés.

Conformément à la loi égyptienne, porter directement atteinte au chef de l'État peut entraîner une réclusion de 24 heures... à trois ans, selon sa gravité. L'accusé était alors devenu condamné le 31 mai dernier selon l'ordre du tribunal de Maghagha, situé dans le gouvernorat de Minya, au sud du pays. Trois ans, pour insulte au président, la pilule passait mal.

Cependant, pour le juge, le poète-fonctionnaire « n'avait pas l'intention de manquer de respect au président de la République », assure une source judiciaire auprès de l'AFP. L'avocat, dont les paroles ont été reprises par la presse du pays, a estimé que ce retournement incarnait une véritable victoire « pour la liberté d'expression ».

Le texte incriminé était un poème écrit par Mounir à destination de l'un de ses collègues, mais que d'autres n'ont pas du tout toléré, estimant qu'il y avait là matière à délation. Une de ses collègues avait ainsi formellement déposé plainte pour ce texte dirigé contre le président en place depuis 1981...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.