Égypte : un éditeur emprisonné pour son livre sur ElBaradei

Clément Solym - 05.04.2010

Edition - Justice - elections - egypte - présidence


Un responsable égyptien vient d'assurer que la police locale avait arrêté un éditeur et confisqué les exemplaires d'un ouvrage appelant à un changement politique et tout à la gloire de Mohammed Elbaradei, ancien de l'Agence internationale de l'énergie nucléaire.

Mohammed Elbaradei
La maison Dawin dirigée par Ahmed Mahanna, s'est fait passer au peigne fin par les forces de polices, explique la source de l'information, qui refuse cependant d'en dire plus parce qu'elle n'a pas le droit de parler aux médias. Toutefois, on sait que ses avocats n'ont manifestement pas pu rencontrer l'éditeur, précise Mohamed Elgazaly, écrivain. Un porte-parole égyptien a déclaré à CNN qu'aucune information officielle n'était pour le moment disponible. Il devrait cependant être libéré aujourd'hui, selon les informations.

Le livre paru, dont le titre est à peu près M. Elbaradei et le rêve d'une révolution verte, place de nombreux espoirs dans les mutations politiques que le prix Nobel de la paix 2005 pourrait accomplir en Égypte. Il envisage également sa candidature pour les élections présidentielles.

Depuis son retour cette année dans le pays, Elbaradei s'est exprimé à diverses reprises pour évoquer les changements constitutionnels dont le pays aurait besoin pour devenir plus libre et plus équitable. À cette occasion, il avait expliqué qu'il serait candidat notamment pour que soit modifiée la constitution égyptienne soit modifiée. Chose qui n'est manifestement pas au programme de Hosni Moubarak, président en poste depuis 1981.

Concernant le livre, les exemplaires imprimés ont été saisis, avec l'ordinateur de l'éditeur.

Depuis 2009, date à laquelle la France avait dénoncé des informations dissimulées par Mohammed Elbaradei, il a quitté l'AIEA en novembre, et s'est engagé depuis dans deux associations de droit international la International Law Association et la American Society of International Law.

Mise à jour du lundi 5 avril :

L'éditeur a, comme nous l'avions annoncé dans notre article du 4 avril, bien été relâché le jour même, confirme la même source qui avait évoqué son emprisonnement. Plus de 24 h après son arrestation, donc, l'éditeur a été remis en liberté, et pour le moment, ElBaradei n'est manifestement toujours pas intervenu.


Crédit photo Wikipédia