Égypte : une conférence de l’auteur Alaa El Aswany annulée par le gouvernement

Julie Torterolo - 14.12.2015

Edition - International - Alaa El Aswany auteur égypte - gouvernement al-Sissi


Le lundi 7 décembre, l’auteur égyptien Alaa El-Aswany faisait part sur les réseaux sociaux de l’annulation de son colloque baptisé « la théorie de la conspiration entre réalité et illusions ». Le gouvernement aurait fait pression sur le centre culturel d’Alexandrie pour décommander ce rendez-vous mensuel. Une censure de plus à l’encontre de l’auteur qui se voit déjà bannir d’une grande majorité des médias du pays. 

 

Photo tirée du compte Facebook de Alaa El Aswany

 

 

Son colloque devait normalement avoir lieu jeudi dernier, à Alexandrie. Alaa El Aswany devait y traiter d’un de ses combats de prédilection : la censure. Plus particulièrement, il entendait expliquer comment le gouvernement égyptien manipule le public notamment avec des théories de conspiration contre l’Égypte. 

 

« La liberté d’expression est au plus bas, pire que sous le règne de Hosni Moubarak », renversé par un soulèvement populaire en 2011, a déclaré l’auteur d’Automobile Club d’Égypte à l’AP. Alaa El Aswany en est la première victime : selon The Arabic Network for Human Rights Information (ANHRI) — qui dénonce fermement cette annulation — l’écrivain serait tout bonnement, sur ordre du gouvernement, sur la liste rouge des différents médias égyptiens.

 

 

Plusieurs mesures ont ainsi eu pour objectif de bannir l’auteur des chaînes de télévision et des journaux nationaux. « L’État a des dizaines de journaux et de chaînes de télévision qui parlent en son nom et défendent ses positions, alors pourquoi bannir le droit des citoyens d’organiser un séminaire en présence de dizaines ou des centaines de personnes ? N’est-il pas de notre droit d’exprimer nos opinions et de tenir un séminaire de réflexion et de dialogue sur les questions concernant notre pays ? », a déclaré Alaa El Aswany à ANHRI. 

 

Certains des directeurs des journaux nationaux « m’ont dit directement qu’ils sont sous pression et qu’ils ne peuvent plus passer d’accord avec moi », a alors précisé l’auteur à l’AP. De même pour la télévision, « un de mes amis, un présentateur très célèbre, m’a dit qu’ils ne peuvent pas me faire passer à la télévision ». Il souligne que la censure s’est durcie à son encontre depuis l’investiture d'Abdel Fattah al-Sissi en 2014, que l’auteur a sévèrement critiqué.  

 

Alaa El Aswany a rencontré un succès dans son pays, mais également à l’international, depuis la publication en 2002 de son roman L’immeuble Yacoubian dans lequel il dépeint les changements sociaux et politiques dans la société égyptienne depuis 1952, date du coup d’État des « officiers libres ». Son ouvrage fut publié en 2006 chez Actes Sud et traduit par Gilles Gauthier. Il fut également adapté au cinéma, film qui a connu un grand succès dans le pays.