eKitabu le premier vendeur d'ebooks au Kenya

Clément Solym - 24.09.2012

Edition - Librairies - eKitabu - Matthew Utterback - Amolo Ngw'eno


Le portail en ligne eKitabu, a été lancé il y a deux mois par Digital Divide Data (DDD) au Kenya, avec près de 250 000 titres disponibles sur n'importe quel téléphone Android, tablette ou ordinateur. Avec à sa tête Matthew Utterback, la librairie numérique propose quelques-unes des catégories incontournables dont les romans de fiction, romance, mais également sur la religion, l'éducation ou encore l'ingénierie.

 

 

 

 

Lors de la prochaine Foire internationale du livre de Nairobi, qui se tiendra du 26 au 30 septembre prochain, des kiosques pour ebooks ont été mis en place aux Sarit Centre. Une initiative dédiée à proposer tous les conseils nécessaires d'installation des logiciels et de lecture des livres. D'après un article de The Guardian cette implantation va changer la donne dans les zones rurales et dans le développement de l'Afrique. Sans compter que le continent est aujourd'hui considéré comme le deuxième plus grand marché mobile au monde, avec environ 600 millions d'abonnés.

 

Il sera désormais possible d'acheter directement les livres électroniques à partir d'eKitabu, sur le site de l'entreprise ou via son propre appareil. Cela par carte de crédit ou en utilisant un service de transfert d'argent mobile, connu sous le nom de M-Pesa. Une opportunité de croissance pour les éditeurs kenyans, qui avaient pourtant hésité à ouvrir leurs portes à l'e-book, compte tenu des préoccupations de violations des droits d'auteurs et des problèmes de sécurité posés par la cybernétique. 

 

Mais Mme Amolo Ngw'eno, la directrice de DDD, a déclaré que eKitabu a « intégré un système sécurisé approuvé par les grands éditeurs, qui bloque le piratage ». Désormais il devient possible d'acquérir les droits de vente à des éditeurs américains et britanniques. Le Kenya souffrait en effet de ne pas pouvoir acheter d'ebooks aux grands détaillants, en raison de territoires de vente et de restrictions de paiement, d'après Ngw'eno. 

 

Enfin, pour Utterback, la dernière ligne droite reste de fournir des mécanismes de paiement localisés, mais aussi la formation des utilisateurs, ainsi que le développement de partenariats avec des éditeurs locaux, pour fournir un contenu pertinent. Le pays semble manifestement surfer sur une vague d'émancipation puisqu'avec la denrière offre d'Orange, les usagers peuvent désormais bénéficier d'un accès libre sur le site internet Wikipédia (voir notre actualitté).

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.