EL James : “Un vrai défi d'écrire après 50 Nuances de Grey”

Antoine Oury - 13.03.2019

Edition - Les maisons - EL James - foire livre londres 2019 - The Mister James


LBF 2019 — La Foire du Livre de Londres est un lieu de travail, de rendez-vous et d'opportunités professionnelles. Mais aussi un endroit où il fait bon se retrouver entre collègues et collaborateurs : pour l'auteure britannique EL James, un détour par la Foire du Livre de Londres signifie rencontrer ses éditeurs du monde entier ou presque, en attendant la publication de son nouveau livre, The Mister.

EL James - London Book Fair 2019
EL James au milieu de ses éditeurs, à la Foire de Londres (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Sans évoquer la qualité littéraire ou les goûts des uns et des autres, il y aura définitivement eu un avant et un après 50 Nuances de Grey : l'improbable succès de cette trilogie évoquant le sado-masochisme, à l'origine pensée comme une fanfiction et autopubliée, a fait réaliser à l'édition les nouveaux usages en matière d'écriture. 

Après le succès initial, il n'aura pas fallu longtemps pour que l'industrie récupère le phénomène, en publiant les livres d'EL James d'une part, puis en déclinant à la pelle des ouvrages de romance plus où moins inspirés – reprenant ce modèle de l'ingénue tout juste arrivée dans une société et attirée par un riche patron, mystérieux et sulfureux...

Six ans après la fin de la saga, dont le troisième tome a été publié en 2013 par JC Lattès en France dans une traduction de Denyse Beaulieu, et 2 ans après Darker, un ouvrage qui reprend les événements de 50 Nuances de Grey du point de vue d'un autre personnage, James est confrontée à la délicate épreuve de la suite à donner à sa trilogie, tout en se débarrassant de l'influence écrasante d'un tel succès.

The Mister, annoncé il y a quelques mois et attendu en France en mai chez JC Lattès, fait frémir l'édition mondiale, qui espère un succès à la hauteur de celui de la trilogie romantico-érotique. À la Foire du Livre de Londres, James a convié une bonne partie de ses éditeurs du monde entier à venir fêter cette sortie prochaine. On y croisait notamment Markus Dohle, le PDG du groupe Penguin Random House, Anne Messitte, éditrice américaine d'EL James (Vintage) ou encore, pour la France, Véronique Cardi, présidente de JC Lattès.
 

Pas de syndrome de la page blanche


C'est avec un plaisir non dissimulé que James a reçu, à la Foire du Livre de Londres, une nouvelle récompense pour les ventes de 50 Nuances de Grey, qui lui ont valu un « Sextuple Platinum Bestseller Award ». Les éditeurs autour d'elle peuvent aussi lui être reconnaissants : partout dans le monde, l'ouvrage a connu un destin inattendu dans les classements des meilleures ventes.

Après avoir remercié son éditrice Anne Messitte, EL James a salué le professionnalisme des éditeurs qui l'entouraient, en espérant que le public apprécie The Mister autant que 50 Nuances de Grey. « C'est un défi assez intimidant que d'écrire après le succès de 50 Nuances de Grey, que je n'attendais pas du tout. Cela me rend assez nerveuse, mais j'ai passé un bon moment en l'écrivant », nous explique EL James en marge de son intervention.

EL James - London Book Fair 2019
Aux côtés d'EL James, Markus Dohle et Anne Messitte
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


« Quand j'ai relu mes épreuves pour faire des corrections, je me suis laissée emporter par l'histoire : j'ai arrêté de prêter attention aux mots pour poursuivre le récit, même en sachant ce qui allait survenir après ! J'espère que d'autres personnes se laisseront emporter de la même manière », assure-t-elle.
Le succès de 50 Nuances de Grey aurait pu déboucher sur une page blanche sans fin pour James, ce qui n'a de toute évidence pas été le cas : « Le syndrome de la page blanche est une drôle de sensation : parfois on a envie d'écrire, parfois non. Et quand on n'a pas envie, il suffit de ne pas écrire. C'est le secret ! » s'amuse-t-elle.

« Il faut aussi se reposer sur des éléments qui nous inspirent : moi, c'est la musique, et il y en a beaucoup dans ce livre, comme il y en avait déjà dans 50 Nuances. Mon conseil, c'est de laisser son esprit vagabonder, parfois », nous confie encore EL James.

Avec ou sans menottes et martinet...

Retrouver nos articles sur la Foire du Livre de Londres 2019


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.