medias

Elargir le droit de prêt public au monde numérique

Minh Phan - 28.03.2013

Edition - Bibliothèques - droit de prêt - bibliothèques - livre numérique


L'industrie de l'édition au Royaume-Uni est en pleine révolution numérique. Son impacte aura certainement des effets en termes de bouleversements par rapport aux structures de l'édition, au regard des auteurs, ou à la notion juridique du « droit de prêt public » de livres numériques : le « e-lending » par les bibliothèques britanniques. D'ailleurs, en ce qui concerne le prêt numérique, William Seighart préconise certaines recommandations 

 

 

Tragic... 

 dichohecho, (CC BY 2.0)

 

 

Instaurée en 1979, au Royaume-Uni, une loi sur « le droit de prêt public », permet auteurs britanniques le droit de recevoir une rémunération pour leurs ouvrages empruntés dans les bibliothèques publiques. Et c'est le ministère de la Culture, des Médias et du Sport qui est chargé du financement et de la répartition des rémunérations, rapporte The Bookseller.

 

Cependant, des statistiques du Public Lending Right (PLR) ont fait apparaître que le nombre de livres empruntés était en diminution constante, depuis ces vingt dernières années. La baisse des budgets d'acquisition (entraînant une chute considérable de nouveaux titres sur les rayonnages), la réduction des heures d'ouverture, ainsi que le développement d'Internet expliquent, sans doute, que la lecture est devenue une pratique beaucoup moins répandue.

 

Bien que le gouvernement britannique ait pris quelques mesures dans le but de promouvoir les bibliothèques publiques, subsistent quelques difficultés ! Dans le rapport, de William Seighart (entrepreneur et éditeur britannique), les premières expériences de prêts numériques ont fait naître des incertitudes plus grandes que la révolution numérique, elle-même.  Plus précisément, il y a une absence totale de normes pour les « e-lending »,

 

Mais alors quelles sont les règles de base sur lesquelles les éditeurs et les bibliothèques pourront s'appuyer dans le développement d'offres de prêt numériques ?

 

Selon les recommandations de W.Seighart : 

 

1- le prêt des livres numériques par les bibliothèques à leurs membres doit être un service gratuit. 

2- le public devrait être en mesure de les emprunter depuis le site Web de la bibliothèque. 

3- chaque exemplaire d'un livre numérique ne doit être prêté qu'à un lecteur à la fois, comme avec un livre physique.

4- par rapport aux besoins des écrivains : l'extension du « droit de prêt public » (PLR) à l'ebook et à l'audiolivre.

 

Selon les suggestions de W.Sieghart : « Il s'agit de permettre aux bibliothèques publiques de fournir une offre forte au public, tout en assurant une juste rémunération aux éditeurs et auteurs, et des protections appropriées contre la violation du droit d'auteur ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.