Élection au SNE : un candidat, un président, Gallimard

Clément Solym - 24.06.2010

Edition - Société - gallimard - president - sne


C'est aujourd'hui, depuis quelques minutes à peine qu'Antoine Gallimard a pris ses fonctions officiellement et présenté les membres de son Bureau. Sans vraiment de surprise, ni d'étonnement, il a été élu à la grande majorité, étant par ailleurs le seul candidat pour le poste de président (avis aux amateurs de bananes). Son mandat est renouvelable pour deux fois deux ans.

Oui, mais un candidat qui fait « consensus dans le monde de l'édition », contrairement à la nomination d'Alain Kouck, qui semblait plutôt sortie de nulle part et avait semé une joyeuse pagaille.


Prenant la succession de Serge Eyrolles qui occupa le siège durant ces 19 années, Antoine Gallimard sera donc celui vers qui les regards convergent pour trouver une solution et remettre de l'ordre dans le Syndicat, qui avait pris du plomb dans l'aile après l'affaire Kouck.

Parmi les sujets dont on parle peu, la grille des salaires de la profession, que plusieurs représentants d'un grand groupe d'édition français bloqueraient un peu - mais peu de chances que cela soit immédiatement réglé.

Quant aux questions sur le numérique, on connaît déjà la position affirmée du patron de la maison Gallimard...

Au sujet du contrat d'agence d'Apple : « Car si l'éditeur ne maîtrise pas les prix, il perd sa vision du marché et ne contrôle plus son usage. Un prix papier est fixé par l'éditeur, mais si on entre dans le système iBookstore, on se retrouve obligé de vendre ce livre à ce prix moins 20 %. Et c'est sans concession, puisque c'est imposé par le contrat. »

D'un autre côté, soyons honnêtes : Hachette, c'est grosso modo la moitié de l'édition en France... Editis appartient désormais au groupe espagnol Planeta, qui ne fait rien de ce qu'il avait promis après le rachat. Enfin, Flammarion reste sous le contrôle de l'Italien Rizzoli (les trois frères avaient vendu en 2000 l'ensemble de leurs parts). Il restait donc Hervé de La Martinière ou Antoine Gallimard pour prétendre au poste...

Nous allons poser la question à l'intéressé, évidemment...