medias

Élections britanniques : même Alan Moore va voter ce 12 décembre

Antoine Oury - 12.12.2019

Edition - Société - alan moore vote - elections royaume uni - elections generales


Les élections générales au Royaume-Uni ont commencé, ce 12 décembre, avec pour objectif le renouvellement des 650 sièges de la Chambre des communes ainsi que la composition du futur gouvernement. Le Premier ministre conservateur, Boris Johnson, a organisé lui-même ces législatives anticipées pour obtenir une majorité et entériner le Brexit. Mais le cœur des électeurs balance avec Jeremy Corbyn, candidat des travaillistes.

#UNGA
Boris Johnson aux côtés de Donald Trump (The White House, domaine public)


Les bureaux de vote sont ouverts depuis 7 heures ce matin, au Royaume-Uni, pour une journée décisive — encore une. Pour la troisième fois en quatre ans, les Britanniques sont invités à élire les représentants à la Chambre des communes, et ainsi à influencer la composition du futur gouvernement, alors que le Brexit se fait encore et toujours attendre.

Dans une élection très binaire malgré le nombre de candidats, il s'agira en réalité d'élire soit Boris Johnson, membre du Parti conservateur (Tories) et partisan d'un Brexit rapide, soit Jeremy Corbyn, candidat du parti travailliste et volontaire pour un nouveau référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Du côté des sondages, les conservateurs restent en tête, mais de peu, et les soutiens au parti travailliste se mobilisent.

L'un d'entre eux est d'ailleurs inattendu, puisqu'il s'agit d'Alan Moore, auteur et fameux anarchiste, réputé pour son dégoût de tout ce qui touche à la démocratie. Celui qui affirmait avec fierté n'avoir voté qu'à deux reprises dans sa vie a publié une vidéo à la fin du mois de novembre, révélant qu'il voterait pour le Labour et appelant chacun à faire de même.
 


Pas vraiment fan de Corbyn, Moore assure cependant qu'il vaut mieux que Johnson, en substance, déclarant que « certains dirigeants sont si incroyablement malveillants et catastrophiques qu'ils doivent être absolument combattus par tous les moyens possibles ». Y compris le bulletin de vote de l'anarchiste de Northampton...

Autre intervention en faveur du vote, et d'un vote contre Johnson, celle du rappeur et éditeur Stormzy, qui s'engage de son côté plus fermement auprès de Corbyn, rapporte The Guardian. Les motivations d'un groupe d'artistes réunis autour du leader travailliste tendent vers « la fin de l'austérité, la reconstruction de nos communautés, et la reprise en main de nos vies pour les améliorer ».
 
S'il ne s'est pas exprimé publiquement sur son vote, l'auteur de la trilogie À la croisée des mondes, Philip Pullman, ne mâche pas ses mots lorsqu'il s'agit de critiquer Boris Johnson, assurant que ce dernier menait le pays dans une direction où « la stupidité se confond avec la bêtise »...

Lee Child, qui envisage de renoncer à sa nationalité britannique, n'en pense sans doute pas moins...

via The Guardian, The Independent


Commentaires
au moins farage n'aura rien
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.