Elena Ferrante victime d'un piratage jamais vu de son dernier roman en Italie

Nicolas Gary - 24.01.2020

Edition - International - Elena Ferrante - roman piratage internet - contrefaçon roman Ferrante


Tout juste embarqué dans la rentrée littéraire, ActuaLitté dévoilait en avant-première l’arrivée d’un nouveau roman d’Elena Ferrante. La vita bugiarda degli adulti allait sortir le 7 novembre en Italie, et désormais, on l’attend en piaffant de l’autre côté des Alpes. En Italie, en revanche, c’est un excès de livres qui actuellement fait paniquer l’éditeur Edizioni E/O…


 

La vie mensongère des adultes (traduction de la rédaction) a connu le succès que l’on imagine bien avec la mystérieuse Elena Ferrante. L’autrice de L’amie prodigieuse (Gallimard, trad. Elsa Damien) provoquait un raz-de-marée lorsque le public italien a découvert qu’elle récidivait avec une nouvelle aventure. La maison pouvait se frotter les mains, mais ne s’attendait certainement pas à découvrir sur la marketplace d’Amazon… des copies pirates.
 

20.000 exemplaires imprimés, au moins


L’éditeur de E/O, Sandro Ferri annonce avoir une plainte prête à être déposée. « C’était un peu compliqué à établir, car pour être sûrs de la présenter, il fallait s’assurer que les acteurs réguliers du marché, notre distributeur ou notre grossiste, n’avaient pas fourni ceux qui vendent cette contrefaçon », indique-t-il à l’agence Ansa.

« Nous avons connaissance depuis un mois qu’il existe des exemplaires falsifiés de La vita bugiarda degli adulti et il semble qu’à ce jour, 20.000 ouvrages aient été imprimés », indiquait-il en marge d’une conférence sur le piratage de livres en Italie.

Un comble, parce qu’à cette occasion, l’association italienne des éditeurs délivrait des données un brin effrayantes. Le piratage coûterait en effet 528 millions € à l’industrie du livre, avec à la clef la perte de 8800 emplois. Mieux : un quart des Italiens aurait pratiqué le piratage pour se fournir en ebook ou audiolivre numérique.

Qu’en est-il de ces versions pirates du Ferrante ? « Elles sont bien faites. Il n’est pas donné au premier venu de reconnaître facilement qu’elles sont fausses. On peut le constater à travers le papier, dans l’impression, mais on ne peut pas l’identifier à travers la typographie », continuait Ferri.

« Nous avons acheté ces exemplaires pirates vendus pour 10 €, alors que le roman est à 19 €, mais également sur la marketplace d’Amazon. Des particuliers en écoulent avec une remise de 15 %, soit 16,16 €. » Les conditions commerciales font d’ailleurs que le prix de vente final est inférieur à 10 €, avec les frais que prend Amazon pour la transaction.

De quoi également démontrer la contrefaçon : même les fournisseurs officiels ne pourraient atteindre un tel prix de vente public. 


Sandro Ferri

 

Et soudain, c'est pire encore...


Sauf que cette mauvaise surprise en a dévoilé bien d’autres. En effet, un canal souterrain produit des ouvrages d’autres auteurs et d’autres maisons, toujours en toute illégalité. Le canal ne sera pas dévoilé par Ferri, mais on y trouve des livres publiés chez Mondadori, comme Lungo petalo di mare d’Isabel Allende (Ed. Feltrinelli) ou encore de l’écrivain Fabio Volo. 

Selon l’éditeur, c’est la première fois qu’une entreprise est menée à un tel niveau. « Nous avons imprimé 300.000 exemplaires du Ferrante. Pour les pirates, ça devient une affaire : ils ne s’y aventureraient pas pour un livre tiré à 1000 exemplaires », continue l’éditeur. 

Il reconnaît ne pas savoir depuis combien de temps ce cirque est en cours, mais plaide avant toute chose pour une saine pédagogie, auprès des élèves. « J’avais également pensé à ajouter une page dans les livres pour remercier le lecteur d’avoir acheté en librairie au prix réel. » 

Dans le même temps, une réponse législative doit avoir lieu, même si cette dernière a peu de chances d’aboutir, tant la technologie sert, ici, les intérêts des pirates. Edizioni E/O est, entre autres, l'éditeur des romans de Michel Bussi. 

Le public français, lui, pourra retrouver L’amour harcelant ce 6 février, chez Folio (9782072874000, 7,50 €, trad. Jean-Noël Schifano). « Délia, la narratrice, a 45 ans quand on retrouve sa mère noyée, ne portant sur elle que ses bijoux et un soutien-gorge neuf. Les souvenirs et les fantasmes se mêlent alors en une confession où les mots obscènes, la chair féminine, le sang, les humeurs corporelles s’expriment avec dégoût et violence. »

Aucune date n'est encore avancée pour la publication de La vita bugiarda degli adulti en français.


Commentaires
L’éditeur de E/O, Sandro Ferri annonce avoir une plainte prête à être déposée. « C’était un peu compliqué à établir, car pour être sûrs de la présenter, il fallait s’assurer que les acteurs réguliers du marché, notre distributeur ou notre grossiste, n’avaient pas fourni ceux qui vendent cette contrefaçon ».



Que veut-il ? des escrocs pour partenaires commerciaux ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.