medias

Elficologue, "ça sonne comme une science et ça pose son homme !" (P. Dubois)

Tsaag Valren - 06.03.2014

Edition - Société - elficologue - Pierre Dubois - scientifique


Elficologie ? De vagues notions de grec suffisent pour y reconnaître le fameux λόγοςlogos (crédit scientifique entre tous), un brin de folie permet d'y voir des elfes, personnages fantastiques du « petit peuple ». L'elficologie, c'est à l'origine une blague de Pierre Dubois – anarchiste dans l'âme, popularisée dans la très sérieuse Apostrophes de Pivot. Depuis, l'elficologie est entrée dans la culture populaire, voire dans les mœurs. ..

 

 

File:Pierre Dubois, Rencontres de l'imaginaire de Brocéliande 2013, Paimpont, France.jpg

Pierre Dubois, CC BY SA 3.0

 

 

Retracer l'histoire de l'elficologie duboisienne est un exercice périlleux – un peu comme sur un siège où l'on manque sérieusement d'assise. On perd une date, on oublie un chiffre, et l'origine se confond avec la brume des fées. En même temps, si l'elficologie  se disséquait aux scalpels, ça se saurait... 

 

La naissance

 

Une seule certitude, Pierre Dubois l'a inventée. À force de la conter et de la raconter, de la raconter, l'elficologie s'est parée d'une aura de sérieux. Pierre Dubois est aussi brouillé avec les dates qu'il s'est noué d'une solide amitié avec le peuple des « étranges frontières ». L'elficologie pourrait bien rester à « date de naissance inconnue », malgré les questions posées ! À l'époque où il s'est mis à étudier le petit peuple (vraisemblablement après 1967), il n'est pas rare qu'on lui demande son métier. Pierre ne se considère pas vraiment comme un « écrivain », son travail inclut une longue recherche au préalable : sillonner les campagnes, hanter les bibliothèques en quête de témoignages et d'écrits autour des fées et des lutins. Là-dessus, quelques-uns l'imaginent en train de soulever des fougères pour y chercher la trace de pas d'un lutin à la loupe…  Pas très sérieux, n'est-ce pas ? 

 

Et Pierre, qui dispose d'une culture encyclopédique des mots doublée d'un sacré sens de l'humour, finit par leur répondre « je suis elficologue ». « Elficologue, ça sonne comme le nom d'une science et ça pose son homme ! », dit-il. Le mot se fait connaître suite à la publication de La Grande Encyclopédie des lutins (90 000 ex.) en 1992, qui attire l'attention du très sérieux Bernard Pivot. Invité dans l'émission Apostrophes, sous le regard de millions (soyons optimistes) de Français, Pierre se présente comme un elficologue.

 

 

 

 

La « machine elfique » est en marche, et rien ne l'arrêtera ! Pierre commence à recevoir des lettres d'enfants, qui lui demandent, pleins d'espoir, « comment devenir elficologues ». Pour répondre à tous, il écrit en 2006 L'école de féerie, rebaptisé « Leçons d'elficologie ». Des leçons qui ne s'apprennent pas en classe, mais bien sur les chemins buissonniers…  il décrit lui-même l'elficologie comme une « écologie de l'âme », et cite un étrange personnage, Petrus Barbygère, dans ses propres écrits. Petrus Barbygère n'est autre que « pierre le Barbu », un surnom qu'on lui donnait lorsqu'enfant, il montrait fièrement ses premiers poils au menton en disant « quand je serai grand, j'aurai de la barbe » ! Barbygère est l'auteur des Chroniques elfiques, « un livre fictif comme le Necronomicon de Lovecraft ». Et puisqu'en elficologie, chacun avance sur des sentiers embrumés, ces chroniques elfiques seront parfois citées comme lues ! 

 


 

 

Et la reconnaissance 

 

Pierre parle de l'elficologie à la T.V. (il chronique sur France 3 Bretagne quelques années), à la radio, sur des salons et festivals littéraires, partout ! Peu à peu, d'autres auteurs et artistes reprennent ce mot si généreusement offert : Édouard Brasey, Joann Sfar (Petrus Barbygère est devenu un personnage de bande dessinée grâce à la complicité des deux hommes),  Thierry Gloris et Jean-Paul Bordier (BD Souvenirs d'un elficologue) .

 

 


 

 

Et les chercheurs passionnés par ce sujet, Katharine Briggs, Roberk Kirk (auteur de la République mystérieuse),  deviennent des elficologues avant l'heure. L'apothéose, ou la consécration, est la création du centre des Légendes et d'Elficologie en Ardenne, un lieu tenu par Hervé Gourdet et parrainé par… Pierre Dubois, bien sûr ! Il ne manque plus qu'une entrée dans le dictionnaire… inscrire « elficologie » dans les pages du Larousse serait bien plus réjouissant que d'y voir « LOL » ou « Zlataner », avouons ! 

 

Très sérieuse elficologie…

 

Étudier le petit peuple peut passer pour une lubie d'illuminé en France… pourtant, une école islandaise dirigée par Magnus Skarphéðinsson existe depuis 1991, pour promouvoir l'étude des Elfes. Elle délivre un diplôme dont la traduction littérale islandais-français serait « études et recherches sur les elfes et autres peuples invisibles ». En vingt ans, 8 000 personnes l'ont décroché. 8000 elficologues islandais, en somme…