Elsevier s'achète le réseau social de chercheurs SSRN

Antoine Oury - 20.05.2016

Edition - Les maisons - Elsevier SSRN - SSRN réseau chercheurs - Elsevier Mendeley


Le groupe d'édition scientifique et académique Elsevier n'est peut-être pas en odeur de sainteté auprès de tous les chercheurs, mais il poursuit ses investissements dans son secteur d'activités historique. Il s'offre ainsi SSRN, la plus importante communauté en ligne américaine pour les domaines des sciences sociales et des sciences humaines. 

 

Frankfurt Book Fair - Elsevier

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Cet achat, pour une somme non dévoilée, permettra au groupe d'intensifier sa stratégie en ligne et ses relations avec la communauté des chercheurs. SSRN sera ainsi intégré au programme de gestion Mendeley, qui offre aux chercheurs la possibilité de planifier la rédaction et la publication de leurs travaux. Ainsi, SSRN devrait s'intégrer en début de chaîne, lors de la rédaction des articles, en permettant le partage facilité d'informations.

 

Ensuite, Mendeley prendrait le relais, avec des outils d'analyses et de performances une fois la publication effectuée. Par ailleurs, l'outil permet, à l'aide des métadonnées, de repérer d'autres articles en liens avec le sujet de la recherche, et ainsi de nouer plus facilement des liens avec d'autres chercheurs.

 

En ligne depuis 1994, SSRN fait état de quelque 600.000 publications et 300.000 auteurs inscrits. Le PDG de la plateforme, Gregg Gordon, espère doubler la taille et l'audience de la société en 5 ans, sur le modèle de la croissance de Mendeley, racheté en 2013 par Elsevier pour 65 millions £, selon certaines sources. En 3 ans, ce service de suivi des publications est passé de 2 à 5 millions d'utilisateurs.

 

L'organigramme de SSRN restera le même, assure Elsevier, tout comme le modèle freemium. 

 

Le rachat de ce type de sociétés et la mise en place de services annexes à la simple publication d'articles scientifiques et académiques sont des moyens pour Elsevier de fournir une valeur ajoutée à son activité d'éditeur, très critiquée ces dernières années. Avec le développement de l'accès ouvert aux publications scientifiques, une partie de la communauté des chercheurs a mené une véritable fronde contre le groupe néerlando-britannique, dont les conditions de publication et d'exploitation des résultats de recherche sont jugées abusives.

 

Le PDG de SSRN Gregg Gordon, au centre, avec les cofondateurs de Mendeley Jan Reichelt et Paul Foeckler au siège de Mendeley, à Londres