Embarqués au poste pour avoir tenté de murer l'entrée de leur lycée

Clément Solym - 13.12.2009

Edition - Société - murer - entrée - lycée


 Même si peu de grands médias parlent de la révolte lycéenne, celle-ci a pris, durant la semaine dernière, une certaine ampleur selon les régions. Cela a donné lieu à des actes désespéré de la part de lycéens très remontés contre la réforme du lycée actuellement proposée par le ministère de l’Education nationale.

C’est ainsi que six lycéens originaires des Landes ont tenté de murer l’entrée de leur lycée dans la nuit de jeudi à vendredi. Ils souhaitaient ainsi faire acte de protestation contre la prochaine réforme du lycée.

Interpellés, ils ont été placés en garde à vue à la gendarmerie de Saint-Vincent-de-Tyrosse (Landes) pour répondre de leurs actes. Ce n’est que dans la fin de l’après-midi de vendredi qu’ils ont été relâchés. Dans le lot, on comptait deux jeunes majeurs. Ces derniers seront invités à se présenter prochainement devant le tribunal correctionnel de Dax. Quant aux mineurs, ils seront présentés devant un juge pour enfants.

L’interpellation s’est faite directement sur place pour quatre d’entre eux alors qu’ils commençaient à peine à murer les portes de leur lycée. Ils devront répondre de « détérioration et dégradation commises en réunion et intrusion sans autorisation dans un établissement scolaire », rapporte l’AFP.