Émeutes à Ferguson : La poésie répond à la violence

Julien Helmlinger - 25.08.2014

Edition - International - Emeutes à Ferguson - Etats-Unis - Poésie


Sur les hauteurs de Hollywood, le célèbre amphithéâtre naturel accueillait mercredi dernier une soirée mettant à l'honneur le compositeur, pianiste et chanteur afro-américain récompensé aux Grammies, John Legend. Une jeune poétesse et fille de soldat envoyé en Afghanistan est montée sur scène le temps de déclamer un poème. Une façon de répondre à la montée de violence qui sévit à Ferguson depuis le décès de Michael Brown.

 

 

Ferguson, 2014. CC by 2.0 par Debra Weet

 

 

Les émeutes et autres bavures policières auront donné le ton de la soirée musicale. John Legend, habitué à interpréter des titres de Marvin Gaye avec le Los Angeles Philharmonic, aura ainsi opté spécialement pour les chansons évoquant la guerre et les conflits sociaux. Sur son T-shirt, était par ailleurs inscrite la mention « Don't shoot », « Ne tirez pas ».

 

L'écrivaine Caitlin Clark n'était pas la seule plume du registre à avoir été conviée à s'exprimer sur scène lors de la soirée. Mais son intervention d'un peu plus de 3 minutes aura particulièrement su toucher son public.

 

La demoiselle y évoquait les émeutes du Missouri, le racisme, mais aussi le déploiement de son père en Afghanistan, l'apathie des médias traditionnels, et sa frustration en tant que membre de cette jeune génération. La frustration d'une fille qui a l'impression que lorsque quelque chose ne va pas  « le mieux que je puisse faire est de tweeter à son sujet ».

Les gros titres comme "Michael Brown est-il le prochain Trayvon Martin?" nous rappellent qu'il y aura toujours un autre garçon noir pour être le visage de vos périodiques, là où le département de la police de Ferguson bénéficie de plus de matériel que mon père lorsqu'il était en Afghanistan.

On peut retrouver quelques autres poèmes de Caitlin Clark sur le site Poetry Soup, et dans la vidéo ci-dessous, son intervention sur la scène du Hollywood Bowl :

 

 

 

 

L'ex-chanteuse de The Fugees, Lauryn Hill, a quant à elle partagé une démo enregistrée dans son salon, pour appeler à la paix dans le Missouri. À découvrir à la suite :