Émeutes à Nantes : des bibliothèques touchées par les violences

Antoine Oury - 05.07.2018

Edition - Bibliothèques - bibliothèque Émilienne Leroux - Nantes bibliothèques émeutes - bibliothèque incendie


Après la mort d'un homme de 22 ans lors d'un contrôle de police, le mardi 3 juillet dernier au soir, plusieurs manifestations de colère ont éclaté dans différents quartiers de la ville de Nantes. Dervallières, un quartier HLM situé à l'ouest de la ville, a ainsi été le théâtre de plusieurs actes de violence dirigés contre des bâtiments, dont la mairie de quartier et la bibliothèque Émilienne Leroux. Dans le quartier Malakoff, c'est une bibliothèque associative qui a été en partie détruite.


Photo d'Antoine Denéchère ‏sur Twitter
 
 

C'est dans la nuit de mardi à mercredi qu'une bibliothèque a été prise pour cible aux Dervallières, quartier HLM de la ville de Nantes. Quelques heures auparavant, un homme mourrait au cours d'un contrôle de police : sous le coup d'un mandat d'arrêt, l'homme avait été interpellé à bord d'un véhicule. Au moment du contrôle, il aurait reculé et renversé un CRS, provoquant la réaction d'un de ses collègues, qui a ouvert le feu. L'homme est mort de sa blessure.

 

Le récit des faits, rapporté par une source syndicale, a été démenti par plusieurs témoins. « Le SRPJ [service régional de police judiciaire, NdR] de Nantes et l'Inspection générale de la police nationale sont saisis de l'enquête afin de préciser la commission des faits et déterminer dans quelles circonstances le policier a été amené à faire usage de son arme », a assuré mercredi matin le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

 

La tension n'a pourtant pas baissé dans plusieurs quartiers de Nantes, malgré un appel au calme lancé par les proches de la victime. 

 

La bibliothèque Émilienne Leroux, dans le quartier des Dervallières, a vu sa façade dégradée suite à des projectiles, tandis que des traces d'incendie sont visibles sur les photos de France Bleu.
 


À Malakoff, la bibliothèque associative de la maison des Haubans, qui abritait également une ludothèque, a été complètement détruite par un incendie, précise encore France-Bleu Loire Océan.

 

 

 

Les bibliothèques font souvent l'objet d'attaques dans des situations de tension avec l'ordre établi, le gouvernement ou les forces de l'ordre. Le sociologue Denis Merklen, auteur du livre Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? publié par les presses de l'Enssib en 2013, a réfléchi sur ce phénomène que l'on ne retrouve qu'en France.
 

Une médiathèque de La Courneuve
attaquée à la voiture-bélier

 

« Les quartiers populaires sont des espaces sociaux traversés par de multiples conflits, que l'on connaît, où se mêlent la racialisation, l'histoire de l'immigration, le chômage ou encore la perception d'un avenir bouché. Dans ce contexte, la bibliothèque pose une pétition de principe qui dit “Laissez-nous à l'extérieur des espaces de conflits”, elle se présente comme un havre de paix, mais, de temps en temps, il n'est pas étonnant qu'une des vagues conflictuelles qui touchent les quartiers populaires vienne toucher la bibliothèque pour demander : “Es-tu notre bibliothèque ou la leur ? Qui décide des budgets et des collections ? Est-ce nous, les habitants de notre quartier, ou est-ce vous, qui en tirez le profit ?” », nous expliquait-il dans un entretien.




Commentaires

Visiblement, dire du mal d'amazon sans arrêt parfois au mépris de la vérité ne vous pose pas de problèmes. Par contre, quand des petits enfoirés, défendant un type qui s'est soustrait à un contrôle de police, s'attaquent à une médiathèque, dépositaire de la culture gratuite, dont vous vous faites le chantre, vous leur trouvez des excuses sans comprendre qu'ils sont trop cons pour résumer jusque là. Mais vous avez raison, Amazon, c'est moins risqué.
oui, + facile aussi d'emmerder le contribuable qui fait l'effort de travailler et paie les bibliothèques et infrastructures sociales
Alors là....je vois pas le rapport...
Le respect des mensonges policiers fait-il partie de la culture légitime ?
y a ceux qui construisent la civilisation, et y a les barbares

et y a que la gauche de macron à besancenot pr être aveugle et sinistrosique

qd va t'on dire à ces éternelles victimes que les lois se respectent et qu'il faut se bouger pr travailler?
pas difficile de saccager qd on n'a rien payé et qd on n'aura pas à réparer

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.