Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Emma Watson et The Book Fairies cachent des romans autour du monde

Elodie Pinguet - 08.03.2017

Edition - International - Book Fairies - our shared shelf Emma Waston - fées des livres


The Book Fairies, associées à Emma Waston, ont frappé pour la première fois ce 8 mars. Pour célébrer la journée internationale des droits des femmes, plusieurs petites fées ont déposé des livres issus des lectures du club féministe d’Emma Watson, Our Shared Shelf.

 

Via la page Twitter de Books on th Underground

 

 

C’est une opération mondiale qui a été lancée aujourd’hui, à l’occasion de la journée des droits des femmes. The Book Fairies est un nouveau concept inspiré d’opérations comme Books on the Underground à Londres, qui dépose des livres dans le métro londonien à destination des usagers.

 

 


 

 

De son côté The Book Fairies voit les choses en grand. Cette fois-ci les fées des livres ne sont pas concentrées en un endroit, elle sont présentes partout dans le monde pour partager leurs lectures. Leur site s’intitule ibeliveinbookfairies.

 

La date de lancement de l’opération était fixée au 8 mars. Pour coïncider avec la journée des droits des femmes, The Book Fairies ont collaboré avec le club de lecture d’Emma Watson pour déposer dans des endroits insolites des exemplaires de livres féministes.

 

Ainsi, dans 26 pays du monde, dont la France, il était possible de trouver au hasard de sa route six livres différents, qui ont tous été à l’honneur du club de lecture :

 

Mom & Me & Mom de Maya Angelou

Half the Sky de Sheryl WuDunn et Nicholas Kristof

The Color Purple d’Alice Walker

Persepolis de Marjane Satrapi

How to be a Woman de Caitlin Moran

My life on the Road de Gloria Steinhem

 

Mom & Me & Mom était le livre qu’Emma Watson avait distribué dans le métro à Londres et à New York en novembre dernier. Cette fois-ci elle ne participe pas à l’opération étant en tournée de promotion pour le film La Belle et la Bête.

 

Elle l'intègre néanmoins à sa façon. À l’intérieur des livres déposés, une lettre manuscrite d’Emma Watson est présente, invitant le lecteur à déposer le livre dans un lieu public après l’avoir lu.

 

 


 

 

Les internautes ont été nombreux à partager leurs trouvailles sur les réseaux sociaux, sous le hastag #IWD ou encore #IDWOurSharedShelf.