medias

Emmanuel Macron : “Aller chercher dans la cale ce qui va permettre de survivre”

Nicolas Gary - 06.05.2020

Edition - Société - Emmanuel Macron artistes - crise sanitaire culture - librairie réouverture Macron


Des aides et des indemnisations pour la culture, c’est le programme qu’Emmanuel Macron a présenté. En attendant le détail que le ministre de la Culture — que l’on n’aura pas entendu — doit exposer, les intentions sont là. Les mesures concrètes attendront. La date du 11 mai est répétée, martelée, mais ce sera fin mai qu’un nouveau point interviendra.


 

La volonté d’une impulsion, certes, mais pas de plan défini, assurait le président de la République. Pour l’heure, l’industrie du livre aura, en guise de consolation, l’idée que les créateurs pourraient bénéficier d’un « grand programme de commandes publiques », lancé par l’État. Et ce, y compris pour la littérature. Tourné vers les jeunes artistes, tout reste à inventer. 

Ah, bien sûr, les librairies vont rouvrir. « Le 11 mai beaucoup de choses pourront reprendre comme les musées, en évitant le brassage. On doit pouvoir rouvrir donc les musées, les galeries d’art, les librairies. On doit aussi pouvoir à rouvrir les théâtres pour que les gens puissent répéter en respectant les consignes. Les lieux de création doivent revivre, les artistes recréer » Comment ? Cela reste à définir, bien que des recommandations soient (pro)posées.

Le rôle de l'Éducation artistique et culturel sera important, pour « faire une révolution de l'accès à la culture et à l'art », dans une période où l'école va reprendre, différemment...


Inventer, d’ailleurs, est le terme le plus fort, repris par un président en bras de chemise, comme pilotant un État major. « Il faut refonder une ambition culturelle pour le pays », assure-t-il, revendiquant « un idéalisme naïf, mais résolu ». 

Penser plus largement, et surtout, faire remonter toutes les idées, « les utopies concrètes », invite Emmanuel Macron. Un président qui semble avoir accepté l’idée d’un monde qui n’est plus de haut en bas, avec des décisions prises par l’Élysée, qui seraient à appliquer par la base. 



 
Mais ce sera avec Robinson Crusoé qu’il va falloir vivre : nous sommes donc tels des naufragés, condamnés à « réinventer une histoire unique ». Reprenant l’image du rescapé, qui aura conclu cette intervention, il revient aux acteurs de la culture d’« aller chercher dans la cale ce qui va permettre de survivre ». 

Robinson, « quand le naufrage est là, ne fait pas une grande théorie », note le président, « mais il va chercher du jambon et du fromage ». Les précisions de Franck Riester seront donc précieuses, et attendues…


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.