Emmanuel Macron : “Notre société a besoin d’émancipation”

Nicolas Gary - 20.02.2018

Edition - Bibliothèques - Emmanuel Macron bibliothèques - émancipation société culture - Erik Orsenna bibliothèuqes


Le rapport de Noël Corbin et Erik Orsenna, tant attendu pour leurs propositions concernant l’ouverture des bibliothèques, était donc présenté ce matin au président de la République. Une visite de la médiathèque des Mureaux a donné l’occasion à Emmanuel Macron de reprendre quelques points de sa vision, pour la politique culturelle. 


Ouverture des bibliothèques
François Garay, maire des Mureaux, et Emmanuel Macron - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Suite à la vingtaine de propositions formulées, le souhait du président est que les rapporteurs puissent désormais accompagner leur mise en œuvre. Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a d’ores et déjà annoncé une réunion prochaine de son cabinet avec les collectivités territoriales. Avec, pour perspective, la mise en place d’une charte — et une journée de concertation prévue ce 9 avril. 

 

Partir du coeur des territoires
 

Mais, rappelle Emmanuel Macron, « tout cela n’est pas possible sans le travail des élus ». Noël Corbin assure d’ailleurs à ActuaLitté que cette appropriation par les responsables politiques locaux « est essentielle. Nulle part nous n’avons, avec Erik [Orsenna] été mal accueillis, mais nous avons bien mesuré que la culture n’était pas toujours le centre névralgique des préoccupations. »

 

Pour autant, les élus se sont montrés sensibles, à l’écoute, « c’est l’effet charismatique d’Orsenna, dont la seule présence intrigue, et dont la verve amuse toujours », note un proche du dossier. Sensibles et curieux, par la suite, de savoir comment ils pourraient faire autrement — le mieux est l’ennemi du bien. 

 

« Les élus sont les seuls à pouvoir penser les adaptations nécessaires. On évoque une diagonale du vide [des Ardennes au Pays basque, NdR], mais il est certain que l’on n’a pas les mêmes contraintes aux Mureaux, à Perpignan, à Clermont ou dans un village au fin fond de l’Indre-et-Loire », insiste le président. 


Ouverture des bibliothèques
Erik Orsenna - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Aucune politique d’ouverture et d’accès ne peut être semblable d’un territoire à l’autre. Avec les 8 millions € apportés à la Dotation Générale de Décentralisation (DGD), il faudra faire monter les projets, et les accompagner. Erik Orsenna, volontiers gouailleur, relève : « Avant que cette aide ne parvienne, je me sentais un peu gêné de demander aux territoires de dépenser l’argent qu’on leur avait pris… »
 

Le rapport d'Erik Orsenna sur les bibliothèques est publié

 

Avec 7700 bibliothèques et 8800 points de lectures, seuls 130 établissements sont ouverts le dimanche, relève Emmanuel Macron, bien que pour certains lieux, « cela n’a pas de sens de les ouvrir le dimanche. Mais beaucoup d’autres, au-delà de Paris intra-muros, où c’est utile, parce que les gens ne peuvent pas accéder à la bibliothèque en semaine ».
 

Contre la ségrégation culturellle

 

Porter l’accent sur l’intelligence du territoire, et son contact avec le réel : si les établissements disposent déjà de partenariats — comme la Microfolie des Mureaux — le président insiste sur « l’excellence culturelle. C’est-à-dire montrer que dans tous les lieux de la République, ce n’est pas simplement une promesse, mais un engagement que nous devons tenir. »

 

« Nous avons eu la conviction que la transformation des bibliothèques sera l’un des mouvements qui suivront la transformation du pays », insiste Françoise Nyssen. Une modernisation nécessaire, qui répondra « au rythme de nos concitoyens », alors même que le paysage a « considérablement progressé au cours de ces dernières décennies ».

 

Au cours de cette décade, l’adaptation au numérique des établissements progresse : « Il faut que les bibliothèques qui ont ouvert la voie ne soient plus isolées. C’est un combat, au cœur de notre politique : lutter contre la ségrégation culturelle d’abord, et les bibliothèques pourront faire beaucoup, en tant que premières portes d’accès. »

 

Ouverture des bibliothèques
Erik Orsenna, Françoise Nyssen, Emmanuel Macron - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Toute une bataille pour l’émancipation, note Emmanuel Macron, quel que soit le secteur : « Notre société a besoin d’émancipation. Tout le monde ne réussira pas de la même façon, cette promesse est intenable. » Aider ceux qui réussissent, protéger ceux qui échouent… Voilà un programme social attrayant. « Mais une chose est insupportable dans la société : c’est l’assignation à résidence. Comme tu es né à un endroit, tu n’as pas les mêmes possibilités de réussir, ni les opportunités. »

 

Et de poursuivre : « Cette politique d’émancipation, elle passe aussi peut-être par la culture. [Car] on peut toujours ouvrir un livre, en fin de journée, qui mène à un imaginaire, à une communauté de pensée, de parole. Et permet un progrès dans la société. »

 

L’État n’aura pas vocation à « dire ce qui est bon ou ce qui est mauvais, mais de permettre l’émancipation, en favorisant cet accès à la culture ». Cela passera par une meilleure ouverture, un décloisonnement des lieux — par la communauté urbaine, dans le cas des Mureaux. « C’est un projet moral, culturel, civilisationnel, au sens fort du terme : tant que l’on laissera des gens sur des territoires, assignés à résidence, nous ne construirons pas une nation commune. »




Ouvrir les bibliothèques de France : Erik Orsenna au rapport
 




Commentaires
L'émancipation étant ,en dehors du cadre juridique, l'affranchissement d'une autorité, ou de préjugés, je trouve le terme bien mal approprié, s'appliquant à la relation de la société avec les bibliothèques et par là-même la lecture et la culture...Bien flou, trop flou, "jargonneux" et donc abscons.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.