medias

Empathie, compétences d'écriture... Les fan fictions, de précieux exercices

Antoine Oury - 03.01.2020

Edition - Société - fan fictions - empathie ecriture - fictions amateurs


À l'aide d'internet, les fan fictions ont connu une diffusion sans précédent. Sur de nombreux sites et forums, des passionnés échangent des histoires signées de leur main, inspirées d'univers qui les fascinent et les font rêver. Une équipe de chercheurs s'est penchée sur le phénomène, entretiens avec des auteurs à l'appui, pour tenter d'en saisir les enjeux et les apports.

170 - Typing
(photo d'illustration, Hillary, CC BY-SA 2.0)


Fanfiction.net, une des plateformes qui abritent des fan fictions sur internet, compte pas moins de 60 milliards de mots et quelque 10 millions de membres, originaires du monde entier. Une bonne base pour commencer une étude sur le sujet, ont estimé Cecilia Aragon, directrice du Human Centered Data Science Lab de l'Université de Washington, et Katie Davis.

Ensemble, les 10 millions de membres ont écrit un volume équivalent aux 3/4 de la fiction anglophone publiée, notent les deux auteures pour fournir un point de comparaison. Et ce corpus a mobilisé la créativité d'individus âgés en moyenne de 15 ans et quelques mois.

Depuis 2013, Cecilia Aragon, Katie Davis et d'autres membres de leur petite équipe se sont penchés sur les textes relatifs à trois univers issus de la pop culture. Les fan fictions s'appuient en effet sur des textes, des séries, des films, des jeux vidéo ou encore des mangas pour imaginer des suites, des préquelles, des histoires alternatives ou encore des récits totalement différents de la source originale, ajoutant une romance dans un univers robotique, par exemple.

Harry Potter, « probablement le plus grand générateur de fan fictions aujourd'hui », la série animée My Little Pony : Friendship Is Magic et la série Doctor Who ont été sélectionnés par la petite équipe, qui s'est ensuite lancée dans une série d'entretiens avec les auteurs de fan fictions inspirées de ces différents univers.

10 à 20 heures d'observation par semaine, l'écriture de leur propre fan fiction, des notes à n'en plus finir, des entretiens... Un tel sujet de recherche est infini, notent les auteurs de l'étude, mais quelques conclusions ont pu rapidement être tirées.
 

Une source d'enseignements à bien des égards


Pour commencer, « la principale raison pour laquelle les auteurs écrivent des fan fictions est [...] parce qu'ils adorent ça », relèvent les chercheurs. L'émulation suscitée par le travail en appui avec une communauté, qui critique de manière constructive, reste la motivation principale des auteurs de fan fictions. « Les critiques étaient plutôt positives quant à mes fan fictions de jeune fille, [...] mais elles me signalaient aussi les tournures qui relevaient du cliché ou de la surenchère », explique une des auteures interrogées par les chercheurs.

De fait, les auteurs citent souvent l'amélioration de leurs compétences en matière d'écriture, une confiance en soi qui se renforce au fur et à mesure... En somme, la création d'un style. « Nous avons découvert que les auteurs de fan fictions écrivent des histoires originales, mais aussi qu'ils apprenaient des choses sur la vie, qu'ils devenaient plus tolérants et volontaires pour aider les autres », relèvent les chercheurs. Pour certains, l'écriture de fan fictions s'est avérée cathartique, les aidant à surmonter des épreuves personnelles.
 
L'aspect collégial de la fan fiction est particulièrement précieux, explique Cecilia Aragon, en ce qu'il favorise une vue collective sur un texte, permettant aux commentaires d'être bien plus pertinents : les auteurs en tirent des enseignements et une satisfaction personnelle. Ce que les auteures nomment le « mentorat collectif » devrait même, selon elles, devenir une méthode éprouvée dans les écoles américaines, en conservant le principe de commentaires anonymes, sous pseudonymes.

via MIT Technology Review


Commentaires
Bravo! Que cela se multiplie, indépendamment des frontière géographiques et linguistiques.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.