En 2016, 57,8 millions de livres publiés par 3,5 millions d'éditeurs en Chine

Antoine Oury - 05.04.2018

Edition - Economie - rapport WIPO IPA - edition international economie - Chine édition


Pour la première fois, l'Union internationale des éditeurs (UIE, ou IPA pour International Publishers Association) et l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI ou WIPO en anglais) se sont associées pour rédiger un rapport sur le secteur de l'édition, au niveau international, en 2016. Si les États-Unis restent le marché le plus porteur, avec un chiffre d'affaires global de 23,9 milliards $ en 2016, la Chine publie en masse, avec 57,8 millions d'ouvrages mis sur le marché cette même année.


Frankfurt Buchmesse 2015
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 


Seuls 11 pays ont pu fournir des chiffres suffisamment précis pour l'année 2016 et, pour les autres, il faudra se contenter des chiffres de 2015 ou d'estimations. Le rapport développe plusieurs axes, dont le chiffre d'affaires, évidemment, sur plusieurs secteurs de l'édition, mais aussi le nombre de titres publiés ou encore l'emploi dans les différents pays.

 

Côté chiffre d'affaires pour l'année 2016, les États-Unis sont en tête, avec 15,9 milliards $ pour le marché grand public (hors scolaire et académique), suivi par le Japon, avec 8,3 milliards $, puis l'Allemagne, avec 5,7 milliards. La France pointe à la sixième place, avec 2,04 milliards $, derrière la Corée du Sud (2,8 milliards $) et le Royaume-Uni (2,6 milliards $).


 


En Chine, 27,9 % du chiffre d'affaires total de l'édition grand public dérive de l'exploitation numérique, devant la Colombie (24 %) et les États-Unis (18,3 %). En Europe, on oscille entre 13,7 %, en Suède, et 1,9 %, en Espagne. La France se trouve d'ailleurs de ce côté, avec 2,2 %.

 

52 % des Français ont acheté au moins un livre en 2017

 

Concernant les territoires de ventes, on trouve en tête des pays exportateurs la Belgique, avec 78,5 % du chiffre d'affaires réalisé à l'étranger, loin devant la Turquie (35,6 %) et la Grèce (30 %, mais en 2015). 

 

57,8 millions de titres publiés en Chine

 

En 2016, la Chine a publié pas moins de 57,8 millions de titres, selon le rapport de l'UIE et de l'OMPI, mais la majeure partie se classe dans les catégories scolaire et scientifique, avec 18,3 % seulement d'ouvrages grand public. Néanmoins, le géant chinois est loin devant, suivi par le Royaume-Uni, avec 149.443 titres et l'Afrique du Sud, où 136.403 titres ont été publiés en 2016. La France pointe à la 4e place, avec 103.534 titres, en majorité pour le grand public. Les chiffres ne sont pas disponibles, toutefois, pour les États-Unis et le Japon, a priori plutôt bien placés eux aussi.



 

D'après les chiffres de l'UIE et de l'OMPI, la Chine compterait 3,5 millions d'éditeurs, avec 46 millions d'emplois directs et 35 millions d'emplois indirects, soit 81 millions d'emplois dans le secteur. La Corée du Sud totaliserait 40.000 éditeurs, tandis que la France en rassemble quelque 8000, avec 10. 210 emplois directs.

Le rapport est disponible à cette adresse ou ci-dessous.
 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.