En 2016, l'édition européenne a généré 22,3 milliards € de chiffre d'affaires

Antoine Oury - 09.01.2018

Edition - Economie - édition europe - édition chiffre affaires - édition revenus


La Fédération des éditeurs européens, l'année 2017 terminée, fait le bilan de l'année... 2016. À l'aide des chiffres communiqués par les différentes organisations professionnelles des éditeurs dans les pays européens, la FEE établit le chiffre d'affaires des éditeurs, cette année-là, à 22,3 milliards €. Ce qui correspond peu ou prou au chiffre de l'année dernière, grâce aux variations monétaires.


Foire du Livre de Francfort 2017
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

Avec 22,3 milliards € de chiffre d'affaires, l'édition européenne boucle une année 2016 stable, si l'on en croit les chiffres cumulés des maisons d'édition membres de 29 associations nationales prises en compte par la FEE. Ce qui ne représente pas l'intégralité de l'édition européenne, donc : un delta entre ce chiffre et le CA réel existe, mais l'objectif est surtout de se faire une idée de la santé du secteur.

 

Ces chiffres des éditeurs de l'Union européenne et de l'espace économique européen concernent uniquement le chiffre d'affaires tiré des ventes de livres, et non la vente de droits de traduction ou d'adaptation, précise la FEE.

 

Ces petites précisions faites, la FEE se félicite de la stabilité du chiffre d'affaires des éditeurs européens, tout en soulignant que celle-ci est surtout due à des taux de change particulièrement favorables, grâce à la dépréciation de la livre britannique, Brexit oblige. En 2016, les plus importants marchés de l'édition restent l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l'Espagne et l'Italie, et ils ont tous connu une croissance. À l'inverse, les marchés moyens, indique la FEE, ont connu un recul.

 

590.000 nouveaux titres ont été publiés en 2016, soit une légère croissance par rapport au dernier relevé de la FEE, qui considérait qu'un peu plus de 500.000 livres inédits avaient été mis sur le marché. Au total, le catalogue européen de livres s'élève à 22,5 millions de titres, dont plus de 4 millions au format numérique. Les pays qui disposent du plus de stock étant le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, la France et l'Espagne — les marchés les plus importants, pour faire simple. De la même manière, ce sont ces marchés qui produisent le plus de nouveaux titres.

 

Panorama : le livre en Allemagne
 

L'édition emploierait environ 125.000 personnes à temps plein : la FEE revoit ce chiffre à la baisse par rapport au dernier rapport, mais considère qu'il est difficile de fournir une estimation fiable. Toutefois, la Fédération assure que la chaîne du livre, auteurs, libraires, imprimeurs et graphistes inclus, réunirait plus de 500.000 personnes.

 

La Fédération assure que 2016 fut une bonne année, avec des exportations solides et un nombre de nouveaux titres en hausse, malgré un marché du livre numérique en stagnation. La FEE signale que cette année 2016 peut être considérée comme une année de hausse consécutive, après 2015, ce qui n'était plus arrivé depuis la crise économique de 2008, qui n'avait eu d'effet sur l'édition qu'en 2008 et 2009, et de manière mesurée par rapport à d'autres secteurs.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.