Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

En 2017, l'espoir est de mise pour les libraires britanniques

Antoine Oury - 27.12.2016

Edition - Librairies - librairie Royaume-Uni - librairie ouvertures - Tim Godfray


La situation des bibliothèques britanniques est préoccupante, avec des fermetures qui se succèdent, mais celle des librairies n'est pas vraiment plus enviable, avec plusieurs années marquées par une tendance à la disparition d'établissements. Pour 2017, les professionnels semblent toutefois confiants.

 

John Sandoe Books

(photo d'illustration, Monica Arellano-Ongpin, CC BY 2.0)

 

 

La Booksellers Association, organisme qui rassemble la majorité des libraires du Royaume-Uni, a fait parvenir à ses membres un message de Tim Godfray, le directeur exécutif de la BA, à l'approche des fêtes de fin d'année. Pour 2017, le directeur se dit « optimiste » : « Il y aura beaucoup d'incertitudes l'année prochaine, causées par les conséquences du Brexit », souligne-t-il avant d'ajouter : « Le vent est en train de tourner pour les libraires, après une période très difficile. »

 

En effet, les dernières années ont été plutôt rudes : en 2015, l'organisation relevait plus de 30 fermetures d'établissements, après un compte qui approchait les 50 rideaux baissés définitivement l'année précédente. L'épisode du Brexit avait soulevé des inquiétudes au sein de la profession : le patron des librairies Waterstones prédisait ainsi des licenciements, induits par ce choix de société.

 

Début 2016, Tim Godfray avait mis l'accent sur la lutte contre Amazon, en espérant une concurrence plus saine pour les librairies. Un an plus tard, les enquêtes sur les pratiques du géant américain se poursuivent, mais Godfray ne les évoque plus, préférant souligner combien la présence des clients dans les librairies lui faisait « chaud au coeur ».

 

D'après le directeur exécutif, la qualité des ouvrages proposés par l'édition britannique serait pour beaucoup dans ce retour vers le livre papier : entre professionnels, quelques compliments ne font pas de mal. Tim Godfray a également un mot pour James Patterson, véritable ange gardien des libraires indépendants du monde entier, en le remerciant à nouveau pour ses dons.

 

La Booksellers Association travaillera encore à améliorer les conditions commerciales des libraires en 2017, promet Tim Godfray, en faisant pression pour réduire les monopoles et en sollicitant le gouvernement pour qu'il améliore le système de taxes sur les surfaces commerciales. Grâce au lobby de l'organisation, le gouvernement britannique a exempté les petits commerces, mais la BA souhaite de toute évidence que tous les libraires puissent en profiter.

 

via The Bookseller