En 2019, le marché de l'édition en hausse en Turquie

Camille Cado - 10.01.2020

Edition - International - Turquie monde livres - Turquie édition croissance - vente livres Turquie


À l'occasion de la Foire internationale du livre de Çukurova, qui se tient du 4 au 12 janvier dans le sud de la province d'Adana (Turquie), Kenan Kocatürk, président de la Turkish Publisher Association, a dressé un bilan de l'édition sur l'année 2019. Il évoque un secteur légèrement en hausse de 3,16%. 
 
Foire du Livre de Londres 2019 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Sur l'année 2019, les éditeurs indépendants du pays ont vendu au total 423 millions d'ouvrages contre 410 millions en 2018, rapporte l'enquête. Kenan Kocatürk insiste également sur le nombre de nouveaux livres publiés au cours de l'année. Il en dénombre entre 68 000 et 70 000, contre 66 000 en 2018, et 60 000 en 2017.

L'association des éditeurs turcs, qui vise à améliorer l'accès à la culture et à la lecture dans tous le pays, a également rappelé que si un livre en Europe coûte environ 15 $, en Turquie, il coûte aux alentours de 2,5 $. 
 

Le marché turc sous-estimé par les éditeurs étrangers


Une différence qu'il est essentiel de prendre en compte en tant qu'Européen, pointe The News Publishing Standards. Le site d'informations prend l'exemple suivant : si 10 000 livres sont vendus en Turquie à 2,50 $, ils génèrent alors un chiffre d'affaires de 25 000 $, tandis que 10 000 livres vendus en Europe à 15 $ rapportent 150 000 $.

Dès lors, on pourrait penser que l'Europe est une aubaine pour les éditeurs. Mais c'était sans compter sur la marge bénéficiaire brute, les coûts de production et les coûts de la vie. 

La maison d'édition turque Parentez Publishing, déclarait déjà en 2015 que le marché du livre turc offrait d'énormes opportunités sous-estimées. « L’impression et la distribution de livres du pays sont relativement modestes, avec des tirages moyens de 1500 à 2000 exemplaires par titre » avait-elle affirmé. 
 

« On pense souvent à tort que le marché du livre turc est insignifiant par rapport aux États-Unis, au Royaume-Uni ou à l'Allemagne, mais on ne prend en compte ni la démographie, ni les revenus des habitants, ni les coûts et les bénéfices de la publication. Sans ces facteurs, nous ne pouvons effectuer de comparaison claire et honnête » conclut The News Publishing Standards
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.