En Allemagne aussi, les tarifs postaux font rager l'édition

Antoine Oury - 30.04.2019

Edition - International - edition allemagne - edition tarifs poste - tarifs envois livres


La question des tarifs postaux pour les envois de livres, en France, a fait couler beaucoup d'encre : éditeurs et libraires se plaignent de prix en hausse, bien trop élevés, qui favoriseraient l'activité d'Amazon. En Allemagne, la Deutsche Bank vient d'annoncer elle aussi une hausse de ses tarifs, ainsi qu'un changement des conditions d'envoi, et l'édition n'est pas vraiment partante...

Berlin postal cart
(photo d'illustration, Thomas Quine, CC BY 2.0)


Après une première hausse des tarifs d'envois de livres en 2018, l'édition allemande se pensait tirée d'affaire pour quelque temps : mais voilà qu'à compter du 1er juillet 2019, la grille tarifaire de la Deutsche Post va de nouveau connaitre quelques changements. Le prix des envois de livres connaitra une augmentation, assure la Fédération des éditeurs et des libraires allemands, tandis que l'épaisseur des ouvrages concernés par le tarif le moins élevé sera revue à la baisse.

Autrement dit, c'est une hausse générale des prix qui attend les expéditeurs de livres, ce que le Börsenverein, fédération professionnelle du livre en Allemagne, ne peut accepter sans broncher. « La Deutsche Post poursuit sa politique de hausse des prix et ajoute un poids considérable sur le marché du livre avec une nouvelle augmentation de près de 60 % », déplore Alexander Skipis, directeur du Börsenverein.

D'après l'organisation, de tels tarifs postaux sont particulièrement dommageables pour les petites structures, qu'il s'agisse de librairies ou de maisons d'édition, dans leurs activités de vente de livres, « lesquels ne sont pas forcément disponibles de manière très large dans le commerce », précise Skipis. Difficile de dire si la Deutsche Post sera sensible aux inquiétudes du monde du livre : les tarifs prévus sont accessibles ici.
 

L'inquiétude des éditeurs et libraires


En France aussi, l'inquiétude reste de mise pour les éditeurs et libraires qui comptent sur de nombreux envois de livres : les hausses des prix d'envois des livres, pour des expéditions tant en France qu'à l'étranger, ont tendu le monde du livre.

L'envoi de livres à l'étranger a en effet lui aussi connu une hausse assez malvenue : depuis la rentrée 2018, le tarif réduit sur les envois de livres a vu sa limite, en matière de poids, passer de 5 kg à 2 kg. Si l’on franchit cette limite, on bascule sur un tarif supérieur, sans plus tenir compte du poids réel.
 
En France, les parlementaires se sont exprimé et ont interrogé le ministère de la Culture pour obtenir des réponses et, pourquoi pas, des avancées sur un dossier qui préoccupe depuis un moment déjà. La réponse de Franck Riester assurait que les tarifs de La Poste s'étaient mis en conformité avec la Convention postale universelle qui impose que la réduction des taxes d'affranchissement ne peut aller au-delà de 50 % du tarif. « Les tarifs actuels de l’offre proposée par La Poste procurent une réduction nettement plus avantageuse que ce taux », avait indiqué le ministre de la Culture.

Il n'est pas exclu que cette Convention explique aussi les hausses observées du côté allemand...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.