En amour, lecteurs et lectrices de SF et fantasy sont plus compréhensifs

Antoine Oury - 06.08.2018

Edition - Société - lecteurs sf amour - fantasy livres amour - relations lecture


S'acharner à lire l'intégralité des collections Harlequin ou la section « Romance » de la bibliothèque a peu de chances d'améliorer vos relations amoureuses. La science vous suggérerait plutôt de vous tourner vers la science-fiction et la fantasy, deux genres dont les lecteurs et lectrices seraient plus sensibles et plus compréhensifs vis-à-vis de leur partenaire.


bok
(Amanda, CC BY-SA 2.0)


 

Une équipe de chercheurs et chercheuses, sous les ordres de Stephanie C. Stern de l'université de l'Oklahoma, se sont lancés dans une étude portant sur la psychologie de lecteurs et de lectrices pour évaluer l'impact de la lecture sur les relations amoureuses. Les résultats, publiés dans la revue Psychology of Aesthetics, Creativity, and the Arts, suggèrent que fantasy et science-fiction sont deux genres susceptibles de rendre plus sensibles et compréhensifs, dans le cadre d'une relation.

 

Pour tirer ces conclusions, les chercheurs ont fait appel à 404 personnes, recrutées sur internet, dont les connaissances des différents genres littéraires ont été testées en leur faisant classer des auteurs dans telle ou telle catégorie. Classique, science-fiction, littérature contemporaine, policier, horreur, fantasy ou encore romance, chaque participant s'est ainsi révélé « amateur », selon ses réponses, d'un type de fiction.

 

Ensuite, des questionnaires ont été soumis aux participants : ils devaient tantôt répondre à des assertions, du type « Le désaccord entre partenaires détruit la relation », « Les sexes sont différents » ou encore « Les partenaires amoureux ne peuvent pas changer », tantôt signifier leur accord ou désaccord avec des diagnostics comme « Lorsqu'un couple est en désaccord, leur relation s'effondre ».

 

Contrairement aux idées reçues, les résultats indiquent que les genres éloignés de la réalité, science-fiction et fantasy, ne le sont pas tant que ça : les amateurs des textes de ces catégories ont en effet été les moins susceptibles d'être d'accord avec des assertions définitives comme « Le partenaire ne peut pas changer » ou « Le désaccord détruit la relation ».

 

Or, ces deux croyances sont, statistiquement, associées avec des relations difficiles, bancales et un rapport à l'autre parfois problématique. Autrement dit, les lecteurs de ces textes auraient donc plus de chances d'être des partenaires compréhensifs.

 

Hors Textes, site de rencontre pour
amoureux de livres et de lecture

 

Comment l'expliquer ? Les chercheurs avancent que les textes d'anticipation, qui remettent en question ce que l'on croit immuable au moment présent, pourraient influencer les interprétations des lecteurs. Mais aussi que le schéma de la formation du héros, ou de sa quête vers un objectif délicat à atteindre, aurait instillé chez les lecteurs l'idée d'une évolution possible de chaque individu — et de leur couple ou relation.


L'étude est accessible à cette adresse.

via PSMag


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.